Mediaterre

   

OUVERTURE OFFICIELLE DE LA CAMPAGNE DE CHASSE 2005 – 2006 AU BURKINA FASO


C’est le samedi 3 décembre 2005 dans le campement de Pechastour, à Wéotenga dans la province du Ganzourgou, que le coup de feu marquant l'ouverture officielle de la campagne de chasse 2005-2006 a été tiré par le Président de l'Assemblée Nationale, Monsieur Roch Marc Christian Kaboré.

Placée sous le thème : «la faune sauvage : une ressource renouvelable au service du développement durable», ce thème interpelle les gouvernorats et les collectivités territoriales à soutenir davantage les efforts de mise en place d'aires de conservation communautaires, notamment les zones villageoises d'intérêts cynégétiques et les refuges locaux. Monsieur Laurent SEDEGO ministre de l'Environnement et du Cadre de vie dans son discours d’ouverture de la campagne a rappelé les potentialités cynégétiques et «écotouristique que ces sites offrent pour générer des revenus et des emplois au niveau rural.

Dans cette perspective et afin de permettre une meilleure santé de ce secteur, le ministre en charge de l'Environnement a pris des engagements afin de :

• promouvoir des échanges visant à accroître le professionnalisme des concessionnaires des aires fauniques,
• promouvoir un environnement fiscal favorable à l'investissement dans ce secteur
• soutenir l'aménagement, le suivi écologique et la gestion des patrimoines forestiers nationaux,
• mettre en place un mécanisme de gestion rationnelle des concessions de chasse.

Le ministre de l'Environnement et du Cadre de vie, monsieur Laurent SEDEGO à fait le bilan de la saison écoulée qui a généré des recettes de plus d'un milliard quatre cent millions de F CFA répartie comme suit :
• communautés locales 3,6%
• opérateurs économiques 78,6% dont les dépenses d'investissements (puits, forages, écoles etc.)et de fonctionnement sont estimés à environ un milliard de F CFA, soit 98% de leurs recettes.
• 15 000 emplois permanents et saisonniers générés par les concessions
• plus de 200 tonnes de viande sauvage produites dont plus de 80% de cette viande redistribués en milieu rural par le biais des comités villageois de gestion de la faune.
• En plus de ce bilan financier positif, la campagne de chasse 2004-2005 au plan écotouristique a enregistré 1391 chasseurs 2094 permis de chasse délivrés et plus de 5 000 visiteurs dans les aires fauniques et les principaux parcs nationaux et ranchs de gibier du pays.

Néanmoins des difficultés existent en ce qui concerne la gestion des ce aires de faunes et les services technique du ministère en charge de la faune développe actuellement des stratégies pour une meilleure gestion de la ressource. En témoignent le Projet d’Appui aux Unités de Conservation de la Faune (PAUCOF), le projet de Partenariat pour la Gestion des Ecosystèmes Naturels (PAGEN), le Ranch de Gibier de Nazinga.

De toutes ces initiatives, le résultat final est la gestion rationnelle et durable de la ressource faunique pour la satisfaction des besoins présents et assurer ceux de la génération future.

Pour cela, ensemble ayons un comportement éco-citoyen car de cela dépend l’avenir de la ressource.
Chasser c’est prélever rationnellement la ressource et lui permettre de se renouveler;
Chasser c’est être en règle conformément aux textes en vigueur en la matière;
Chasser c’est respecter également la nature.

Alors chasseurs à vos fusils et bonne campagne de chasse.
Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0