Mediaterre

   

Sommet Afrique-Europe de la jeunesse : Déclaration Finale sur les"Changements climatiques et le développement durable".


Le Sommet Afrique-Europe de la jeunesse a réuni des représentants d'organisations de
jeunesse d'Afrique et d'Europe, à Lisbonne (Portugal), du 5 au 7 décembre 2007, à la veille du 2nd
Sommet des chefs d'Etat UE-Afrique.Extraits relatifs aux"Changements climatiques et développement durable"

Nous sommes réunis ici aujourd'hui pour, ensemble, soutenir un partenariat pour le
développement. Nous sommes fermement convaincus que la jeune génération représente un acteur
positif de changement en ce qui concerne le renforcement de ce partenariat et est prête à présenter
un agenda novateur dans le domaine de la coopération.

Faire face aux changements climatiques et aux défis du développement durable.

Nous, les jeunes, sommes conscients, qu'il est de la responsabilité de tous les individus, des
gouvernements et de tout autre acteur concerné, de mettre en oeuvre un plan d'action conjoint pour
faire face aux défis de l'environnement et de promouvoir le développement durable au niveau local,
régional et mondial.

Nous reconnaissons que les aspects environnementaux deviennent de plus en plus
importants dans le développement et la croissance économique durables des pays africains et
européens.

Le changement climatique et la dégradation des ressources naturelles posent un grave
problème dans de nombreux secteurs de l'économie et conduit à une réduction des revenus et
d'accès à l'alimentation, particulièrement en Afrique où la famine est déjà une menace au
développement.

Nous exigeons la pleine application des protocoles et accords internationaux relatifsà
l'environnement et exigeons une amélioration de la coordination et de la coopération internationale.

Nous demandons aux gouvernements de créer des programmes nationaux et internationaux,
sous la forme d'une démarche participative, pour déterminer la quantité des ressources naturelles
disponibles. Ceci afin de définir des stratégies et des mécanismes d'évaluation pour une utilisation
durable, quiréduiront par conséquent les émissions de CO2.

Nous exigeons que les gouvernements et les organisations intergouvernementales
développent des politiques concrètes pour sensibiliser l'opinion publique aux problèmes
environnementaux mondiaux et au développement durable, à travers des campagnes nationales et
internationales en partenariat avec les organisations de jeunesse et en introduisant l'éducation à la
solidaritéinternationale et au développement durable dans les programmes scolaires.

Nous exigeons que la lutte contre le réchauffement climatique soit basée sur le principe du
pollueur-payeur, ce principe ne devant toutefois pas être une excuse pour ne pas prendre ces
responsabilités. Nous exigeons que la question du réchauffement climatique soit prise en compte
dans toutes les politiques publiques.

Nous exigeons un système d'impôts et de brevets pour promouvoir l'innovation technologique
et le transfert de technologies propres et mettre un terme au rabais accordé aux impôts sur les
produits pétroliers.

Nous, jeunes, reconnaissons que nous vivons dans un monde de sur-consommation et nous
nous engageonsà mettre en oeuvre des actions pour des conditions de vie plus sobres et plus
durables.

Nous recommandons qu'un maximum de moyens soit mobilisé pour promouvoir
l'engagement de la jeunesse dans des actions de préservation de l'environnement et des projets en
réseaux faisant la promotion d'un développement durable, qui ne compromet pas les opportunités des
générations futures.
Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0