Mediaterre

   

1ères Rencontres parlementaires sur la Responsabilité sociale et environnementale


Un engagement pour une politique volontariste ?
Jeudi 10 Avril 2008 - Maison de la Chimie

1ères Rencontres parlementaires sur la Responsabilité sociale et environnementale organisées à l'initiative d'Alain Gest, député de la Somme et président de la sous-Commission environnement

TABLE RONDE I
DIMENSION ENVIRONNEMENTALE
• Construire un avenir durable mais à quel prix ?
• Comment intégrer pleinement les préoccupations environnementales dans
la stratégie et les opérations commerciales ?
• Quelles sont les opportunités et les menaces liées aux mutations des marchés ?
• Comment s’intégrer dans le contexte mondial ?
• Comment allier compétitivité et développement durable ?

TABLE RONDE II
DIMENSION SOCIALE
• Quel équilibre entre les enjeux sociaux et environnementaux ?
• Comment intégrer la nouveauté des contraintes opérationnelles des RSE ?
• Quelles sont les conclusions à tirer dans l’évaluation des entreprises
(agences de notation, commissaires aux comptes, banques d’affaires…) ?
• Quels engagements vers l’investissement socialement responsable ?
• Les impulsions données par le Plan banlieue sont-elles suffisantes ?
• Comment répondre aux attentes et intérêts des parties prenantes ?
• Est-il nécessaire de réformer la gouvernance d’entreprise en France ?
• Quid du paritarisme ?

Conscient de la forte demande de la société civile en faveur d’un engagement des entreprises à intégrer l’impact de leurs activités sur l’environnement ou sur le corps social, la plupart des grandes entreprises a développé et intégré à ses activités de véritables programmes de « responsabilité sociale et environnementale » (RSE). Cette démarche consiste en l’intégration des trois piliers du développement durable (environnementaux, économiques et sociaux) à la démarche de l’entreprise, sa stratégie et ses objectifs. Elle se traduit notamment par la mise en place d’une nouvelle gouvernance au sein de l’entreprise. Pour le moment démarche volontaire, qui se veut à la fois globale et locale, et parfois perçue comme une contrainte, elle s’avère néanmoins une opportunité majeure et une source nouvelle d’efficacité en intégrant à la démarche de l’entreprise des données et des acteurs (telles les ONG ou associations de consommateurs) qui en étaient jusque là exclus. Elle recouvre par exemple les méthodes de production (cas du commerce équitable) et leur intégration dans des filières économiques (respect d’un cahier des charges spécifique par les fournisseurs de l’entreprise), les processus de qualité, l’impact de l’entreprise sur son environnement, sur les populations locales, les conditions de travail et le bien-être des salaires, etc.

L’application opérationnelle de ces différents principes doit néanmoins encore être précisée. Quels sont les moteurs de l’engagement des entreprises ? Quels sont les bénéfices escomptés pour l’entreprise ? Pour la collectivité ? Quel accompagnement des pouvoirs publics ? Comment harmoniser les règles régissant la RSE ?

Afin de répondre à ces questions, Alain GEST, député de la Somme et président de la sous-Commission environnement organise les 1ères Rencontres parlementaires sur la Responsabilité sociale et environnementale le jeudi 10 avril 2008 à la Maison de la Chimie, sur le thème « Un engagement pour une politique volontariste ? »
Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0