COMMUNIQUE OFFICIEL DES JEUNES A POZNAN


La jeunesse mondiale au coeur des négociations climat en Pologne

Plus de 500 jeunes de 50 pays s'activent pour convaincre les gouvernements de la nécessité de trouver un accord sur le Climat

 

Poznan, Pologne - Durant la première quinzaine du mois de décembre, plus de 500 jeunes du monde entier vont participer a la 14 édition de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques a Poznan en Pologne. Ces jeunes leaders demandent une coopération internationale pour l'obtention d'un accord sur le climat. Ils plaident pour que les décisions des négociateurs prennent en compte les études scientifiques et qu'elles assurent un futur équitable pour tous. " Durant ces 4 dernières années, les gouvernements ont négligé la question des changements climatiques" s'indigne Binetou Diagne une jeune déléguée senegalaise."Aujourd'hui, les jeunes s'unissent autour de la vision partagée dont le monde a désespérément besoin".

Durant les négociations, les jeunes délégués venant de plus de 50 pays vont pointer le doigt sur l'urgence de la question climatique et les opportunités que l'accord décisif sur le climat va susciter.Ils vont rencontrer les représentants de leurs gouvernements et participer a des manifestations dans le but d'informer le grand public.

Malgré les défis auxquels ils font face, les jeunes considèrent que l'échec n'est pas envisageable. " Ces négociations ont commence lorsque j'avais l'age de quatre ans. J'assiste tous les ans a cette conférence et je suis lassée de demander aux négociateurs de prendre la question des changements climatiques au sérieux. Le temps presse et je suis ici pour dire aux dirigeants que mon futur n'est pas négociable. Je veux que les pays riches baissent leurs émissions dans les 4 prochaines années et qu'ils financent l'adaptation dans les pays sous développés. L'accord sur le climat doit être équitable et durable " affirme Liz McDowell une jeune déléguée anglaise.

La participation des jeunes aux négociations internationales sur le climat ne date pas d'aujourd'hui. Les jeunes ont organise les années précédentes des manifestations qui ont porte leurs fruits. En 2005 à Montréal, ils ont mis en scène dans une vision futuriste un grand jeu de hockey sur glace dans une piscine pour représenter la fonte des neiges. A la conférence de Nairobi en 2006, ils se sont présentés devant les négociateurs avec des bandes adhésives sur la bouche pour symboliser l'absence de la représentation de la jeunesse dans les délégations officielles.

"Notre fort engagement dans les négociations témoigne de notre intérêt pour le climat " précise Svetlana Morozova, une jeune déléguée biélorusse. "Les jeunes représentent la moitié de la population mondiale et subiront les effets du changement climatique : notre voix mérite donc d'être entendue"

 [cdp14-cccc]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0