Politique Suisse de la ressource en bois


L'Office fédéral suisse de l'environnement (OFEV) propose une politique durable sur l'utilisation et la valorisation efficace du bois comme matériau d'abord, puis en fin de vie comme agent énergétique.

Le bois constitue non seulement une des principales ressources naturelles du pays, mais aussi une matière renouvelable et sans impact sur le changement climatique. De plus, son exploitation  rationnelle contribue au rajeunissement régulier des forêts et à leur stabilité. Selon la loi  relative en la matière, les forêts doivent satisfaire aux exigences multiples et parfois contradictoires : en termes de besoins de la population et de protection de la biodiversité. Dans le but de répondre à ces exigences de façon durable, l' OFEV élabore en collaboration avec le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) et l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) une politique de la ressources bois qui devra répondre à deux questions déterminantes combien de bois la forêt suisse peut-elle fournir durablement chaque année et comment le valoriser au mieux ?

Compte tenu des enjeux, l' OFEV penche son plan d'action stratégique sur les points suivants :

-         D'abord, un état des lieux montre que le bois reste un potentiel inexploité à l'échelle nationale. C'est pourquoi l'objectif actuel de la politique de l' OFEV est d'exploiter autant de bois qu'il en croît afin de faire face aux défis énergétiques dans le contexte actuel.

-         Valoriser intelligemment le bois, c'est-à-dire, il ne faut pas seulement le considérer uniquement comme matière combustible, mais également et en premier lieu, comme une des matières premières jouant un rôle important dans l'économie nationale, notamment pour la construction de logements. Sa valorisation énergétique sera préférée en " fin de vie ".  Cet apport constitue une valeur ajoutée et doit être pris en compte comme une des priorités nationales.

-         Le plan d'action bois prévoit dès 2009, certaines activités de bois 21 pour encourager l'utilisation judicieuse du bois en termes économiques et écologiques. Afin d'accroître l'efficacité de la production, l' OFEV mène un dialogue pour conseiller et motiver les propriétaires des forêts.

-         Des impulsions utiles : le marché du bois a besoin de créer des conditions nécessaires à l'innovation et à la compétitivité, notamment en matière de recherche et de développement, de formation et de perfectionnement ainsi que de transfert du savoir.

En outre, la politique de la ressource bois de l' OFEV prévoit en terme prospectif une série d'objectifs pour 2020 afin d'encourager et d'accompagner le programme  bois 21 lancé en 2001. Il a pour principaux objectifs d'accroître les ventes, d'utiliser le bois indigène et d'améliorer le rendement de la chaîne du bois, de la forêt au marché. Grâce à bois 21, des progrès importants ont été réalisés dans la production, la transformation et l'utilisation du bois. Une évaluation du programme a montré que pour l'essentiel, les objectifs ont été atteints.

Source : Office fédéral de l'environnement  Suisse OFEV



[Terri-DD]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0