Mediaterre

   

Les bases de l'accord de Copenhague établies à Poznan


Communiqué du Secrétariat de la CONVENTION - CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques : Les bases de l'accord de Copenhague établies à Poznań, Pologne
 
(Poznań, 12 décembre 2008)  La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques s'est conclue vendredi à Poznań, Pologne, par un engagement clair des gouvernements à intensifier l'année prochaine les négociations visant à dresser un plan ambitieux de lutte contre les changements climatiques, qui fera l'objet d'un accord à Copenhague fin 2009.

L'approbation du " Programme stratégique de Poznań sur le transfert de technologie ", relevant du Fonds pour l'environnement mondial, a permis de progresser dans le domaine des technologies. Ce programme vise à accroître les investissements privés dont les pays en développement ont besoin pour réaliser divers projets d'atténuation et d'adaptation.

" Nous allons passer à une nouvelle phase de négociation, qui aura pour objectif de formuler un texte destiné à être entériné ", a déclaré le président de la conférence, M. Maciej Nowicki, Ministre polonais de l'environnement. Les Parties ont décidé que le premier projet de texte serait présenté à la réunion de la CCNUCC prévue à Bonn en juin 2009.

" Nous avons approuvé le programme de travail de l'année prochaine et avons bien avancé sur de nombreux aspects techniques ", a ajouté le président Nowicki. " À Poznań, le partenariat entre les pays en développement et les pays industrialisés pour la lutte contre les changements climatiques est passé de la théorie à la pratique ", a-t-il conclu.

La conférence de Poznań a aussi permis de régler les derniers détails concernant le Fonds d'adaptation du Protocole de Kyoto, qui pourra recevoir des demandes de financement dès 2009. Les Parties se sont mises d'accord pour que le Fonds, alimenté par une partie des revenus du mécanisme pour un développement propre (MDP) et par des contributions volontaires, détienne la capacité juridique voulue pour permettre un accès direct aux pays en développement.
Les Parties n'ont toutefois pu s'entendre sur l'augmentation du financement destiné aux mesures d'adaptation qui aurait été possible en prélevant des revenus issus des deux autres mécanismes du Protocole, à savoir l'application conjointe et l'échange de droits d'émission.

Outre les décisions visant à rationaliser et accélérer le fonctionnement du mécanisme pour un développement propre, les Parties ont demandé au Conseil exécutif du MDP d'envisager des moyens d'améliorer la distribution régionale et sous-régionale des projets. (...)
[cdp14-cccc]
Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0