l'OCDE publie le bilan environnemental de la Turquie


L'OCDE réalise et publie, depuis 1992 des examens des performances environnementales basés sur "une analyse systématique des efforts entrepris par les pays pour atteindre leurs objectifs nationaux et respecter leurs engagements internationaux dans le domaine de l'environnement".

Après la Hongrie, l'Australie et le Danemark, c'est au tour de la Turquie d'être à l'étude.  évalue dans quelle mesure le pays a atteint ses objectifs nationaux et respecté ses engagements internationaux concernant la gestion de l'environnement et des ressources naturelles. Il examine également les progrès réalisés par la Turquie dans le contexte de la Stratégie de l'environnement de l'OCDE pour les dix premières années du XXIème siècle, et au regard des recommandations formulées dans l'examen de 1999. Ces progrès ont découlé des décisions et mesures économiques et environnementales prises par les autorités aux niveaux national et territorial, ainsi que par les entreprises, les ménages et les organisations non gouvernementales. Les 45 recommandations formulées ici sont de nature à contribuer au renforcement des performances environnementales de la Turquie.
Les auteurs du rapport remarquent que la Turquie est le pays de l'OCDE où le produit des taxes liées à l'environnement est le plus élevé puisqu'il représente 4,8 % du PIB et 25 % des recettes fiscales totales, même si ces prélèvements n'ont pas été conçus à des fins environnementales.

 Ci-joint les conclusions et recommentations de l'OCDE

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0