Mediaterre

   

Climat : 250 millions de nouveaux déplacés d'ici à 2050


 Le changement climatique pourrait causer à l'avenir des déplacements de populations à grande échelle, a prévenu cette semaine le Haut commissaire adjoint de l'ONU pour les réfugiés, L. Craig Johnstone, lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se déroule à Poznan (Pologne) jusqu'au 12 décembre.

Selon les prévisions les plus optimistes, près de 250 millions de personnes seront déplacées au milieu de ce siècle à cause de conditions météorologiques extrêmes, de la baisse des réserves d'eau et d'une dégradation des terres agricoles, a-t-il précisé. Cela signifie que le nombre de personnes déplacées augmentera de six millions au minimum par an à cause du changement climatique.

" Un grand nombre de personnes seront aussi forcées de fuir leurs maisons pour échapper aux combats liés aux maigres ressources ", a-t-il ajouté.

Face à cela, " il faudra tout d'abord atténuer le changement climatique par une réduction des émissions de gaz à effet de serre. La seconde ligne d'action est l'adaptation au changement climatique, tel que promu par les agences de développement ", a dit L. Craig Johnstone. " Mais si ces mesures échouent, nous avons besoin d'anticiper la réponse humanitaire. Et ce point manque toujours au débat. "

Selon L. Craig Johnstone, le monde a besoin de se préparer à aider les personnes déplacées, ce qui signifie être en mesure de distribuer dans les zones vulnérables des stocks d'aide vingt fois supérieurs aux stocks actuels.

Les négociations menées par les Nations Unies à Poznan visent à aider à conclure un accord mondial sur le changement climatique l'année prochaine à Copenhague.

[cdp14-cccc]  [TagSCEN09]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0