Compte rendu de la concertation ministérielle de la Francophonie


 

Légende : signature du protocole d'accord pour la production en langue française du Bulletin des négociations de la terre, entre l'Institut international du développement durable (IISD - David Runnalls), la France (Chantal Jouanno, Secrétaire d'État chargée de l'Écologie, France), la région Wallone de Belgique, le Canada-Québec  (Lyne Beauchamp, ministre de l'environnement du Canada-Québec) et l'Organisation internationale de la Francophonie (Clément Duhaime, Administrateur).

Les ministres et chefs de délégations représentant les Etats et gouvernements membres de la Francophonie, réunis à Copenhague le 16 décembre 2009 par l'Organisation internationale de la Francophonie, ont réaffirmé leur engagement pour une forte mobilisation en faveur de la lutte contre les changements climatiques et souligné le rôle de la coopération pour renforcer les capacités d'action et l'expertise des pays de l'espace francophone pour s'adapter aux changements climatiques.

Conscients de l'importance de la concertation francophone dans les négociations multilatérales et désireux de jouer un rôle mobilisateur auprès des grandes économies afin que des engagements définitifs soient pris pour ralentir et arrêter la croissance mondiale des émissions de gaz à effet de serre et enfin les réduire au niveau indiqué par le GIEC*, les représentants francophones ont adopté à l'issue de la concertation ministérielle une Déclaration qui appelle plusieurs actions - trouvez-la comme pièce jointe.

Cette concertation ministérielle a également donné lieu à la signature d'un protocole d'accord pour la production en langue française du Bulletin des négociations de la terre, entre l'Institut international du développement durable (IISD), la France, la région Wallone de Belgique, le Canada-Québec et l'Organisation internationale de la Francophonie .

Plusieurs intervenants ont montré l'importance de la collaboration francophone pour la lutte contre le réchauffement climatique. L'Honorable Jim Prentice, ministre de l'Environnement du Canada, a souligné les efforts du Canada de concilier la prospérité économique et la protection environnementale et a indiqué que le Canada maintient des liens forts avec les pays francophones et anglophones. Madame Monique Barbut, Présidente et Directrice générale du Fonds pour l'Environnement mondial, a félicité les efforts de la Conférence des Parties d'augmenter le financement pour l'adaptation aux changements climatiques. Elle a indiqué qu'il n'y avait pas de solution unique pour tous les pays et des financements publics et privés à travers des instruments innovateurs seraient nécessaires pour atteindre les objectifs de développement. Ensuite, Madame Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie (France), a présenté le Plan Justice Climat de la France et indiqué que des sujets étroitement liés au réchauffement climatique - l'énergie, l'eau et la biodiversité - doivent également être adressés. Par la suite, Madame Line Beauchamp, ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (Québec), a appuyé sur les chances de la Francophonie de renforcer les dialogues Nord-Sud et Sud-Sud. Monsieur Bruno Ituoua, ministre de l'Energie et de l'Hydraulique (Republique democratique du Congo) a indiqué l'importance de la forêt congolaise, deuxième plus grande forêt et deuxième puits de carbone du monde, pour le climat. Enfin, Monsieur Clément Duhaime, Administrateur de l'Organisation internationale de la Francophonie, a présenté la déclaration adoptée lors de la concertation et ensuite animé un débat des participants.

Nina Treu, IDDRI, pour l'IEPF

[cdp15-cccc]

 

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0