Mediaterre

   

Appel de Beijing pour la réduction des risques de catastrophes et du changement climatique dans les sites du patrimoine mondial de la ré


Des responsables gouvernementaux et des gestionnaires de sites, essentiellement de 24 pays de la région Asie et Pacifique, mais également d'autres continents du monde, se sont réunis à l'Institut de recherche et de formation de la région Asie et Pacifique (WHITRAP, Chine) et ont participé à un atelier de la région Asie et Pacifique sur l'évaluation de la vulnérabilité des biens naturels et culturels du patrimoine mondial face aux désastres et au changement climatique. L'atelier de formation s'est tenu du 6 au 12 décembre 2009 à l'Université de Pékin, en Chine, et a été conjointement organisé par le Centre du patrimoine mondial, l'ICCROM et WHITRAP.

Ayant conscience que le monde, y compris la région Asie et Pacifique, est de plus en plus exposé aux désastres et aux effets négatifs du changement climatique, les participants ont adressé un Appel de Beijing aux dirigeants mondiaux qui assistaient à la Conférence de Copenhague des Nations Unies sur le changement climatique (COP15, 7-19 Décembre 2009)

Ce texte demande aux dirigeants mondiaux de garantir l'intégration des considérations sur les désastres et le changement climatique au sein des législations nationales et des accords internationaux, particulièrement en ce qui concerne les biens du patrimoine mondial. Il approuve également le plan d'action sur la réduction des risques de désastres et l'atténuation des effets du changement climatique au sein des sites du patrimoine mondial dans la région Asie et Pacifique.

L'atelier de formation comportait des séminaires introductifs, des présentations d'études de cas, des discussions de groupe et des visites de sites qui ont permis aux participants hautement qualifiés de prendre part activement aux discussions. Grâce à l'aide financière du Comité du patrimoine mondial et de l'UNESCO, cette activité à permis aux gestionnaires de sites d'être mieux informés sur les activités du Comité du patrimoine mondial en ce qui concerne les problématiques de réduction des risques de désastres et du changement climatique dans la région et également dans le monde. Un plan d'action a été mis en place, faisant des recommandations spécifiques quant aux besoins en matière de formation et définissant la manière la plus adéquate de mettre en place et de maintenir un réseau de formation efficace dans la région Asie-Pacifique.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0