BNT : Compte rendu de la dixième réunion de la conférence des parties à la convention sur la diversité biologique


La dixième réunion de la Conférence des Parties (CdP 10) à la Convention sur la diversité biologique (CDB) s'est tenue du 18 au 29 octobre 2010 à Nagoya, Japon. Étaient présents à la réunion plus de 7 000 délégués représentant les parties, les autres gouvernements, les agences des Nations unies, les organisations intergouvernementales, non gouvernementales, la communauté autochtone et locale et le monde académique et industriel.

La CdP 10 a examiné une série de questions stratégiques, techniques, administratives et budgétaires, et a adopté 47 décisions. Les délégués ont également poursuivi les négociations sur un protocole international d'A&PA, et examiné: un nouveau plan stratégique, des objectifs et un programme pluriannuel de travail pluriannuel (PTPA) pour la Convention; les questions liées à la coopération avec d'autres conventions, organisations et initiatives; et les questions de fond, y compris la biodiversité marine et côtière, le changement climatique, la biodiversité des forêts, les biocarburants, e l'Article 8(j) (savoir traditionnel).

À la suite de séances intenses et tardives marquées par de nombreuses délibérations parallèles, et les négociations acharnées sur l'A&PA, le plan stratégique et la stratégie pour la mobilisation des ressources, un impressionnant "paquet" a été adopté, ce qui fait de la CdP 10, l'une des réunions les plus réussies dans l'histoire de la Convention: le Protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, qui, après sept années de négociations, établit les règles et les procédures de mise en oeuvre du troisième objectif de la Convention; le Plan stratégique de la CDB pour la période 2011-2020, comprenant une mission et des objectifs stratégiques et des cibles visant à inspirer l'action à grande échelle par les parties et les parties prenantes; et une décision sur les activités et indicateurs pour la mise en oeuvre de la stratégie de mobilisation des ressources adoptée à la CdP 9. Enfin et non des moindres, la réunion: a adopté une décision établissant un moratoire de facto sur la géo-ingénierie; a pris une position sur la question de la biologie synthétique, en exhortant les gouvernements à appliquer l'approche de précaution à la dissémination de la vie synthétique dans l'environnement et en reconnaissant le droit des parties de la suspendre; a affirmé le rôle de la CDB dans la réduction des émissions résultant du déboisement et de la dégradation des forêts dans les pays en développement, et la conservation des forêts, la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone des forêts (REDD+), a adopté le code de conduite d'éthique Tkarihwaié:ri, et a mis en place des mesures claires pour accroître la coopération entre les Conventions de Rio sur la route menant au Sommet de Rio+20.

 

Source : Bulletin des Négociations de la Terre   

[COP10-MOP5]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0