Mediaterre

   

CDD 19 : Débat de haut niveau sur la transition vers une économie verte


La Commission du développement durable (CDD), qui a ouvert sa session le 2 mai dernier, a entamé mercredi 11 mai, son débat ministériel au cours duquel l'accent a été mis sur la manière d'assurer le succès de la transition vers une " économie verte ".

" La coopération internationale est essentielle en la matière ", a estimé le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, M. Sha Zukang.  Il a mis le doigt sur le " défi énorme " que représente une telle transition car il s'agit en effet de faire en sorte que " la consommation des ressources mondiales et son impact sur l'environnement restent dans des limites acceptables ".

Lui emboîtant le pas, l'Ambassadeur de la Suisse pour l'environnement a jugé " fondamental " que le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables devienne opérationnel dès la fin de cette session.

Le Président de la Commission et Ministre de l'environnement et des forêts de la Roumanie, a indiqué que " les négociations de cette semaine et demie ont été intenses et caractérisées par une coopération positive et une bonne ambiance ".  En dépit de quelques divergences, il a assuré que des solutions " réalistes et ambitieuses " ne sont pas loin, s'agissant notamment de l'apport de ressources aux pays en développement ".  Les 10 ans à venir, a insisté le Président, seront critiques pour le développement durable " au vu des catastrophes naturelles qui secouent le monde.

Le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables représente le principal enjeu de cette session, ont déclaré plusieurs ministres, car " il offre l'occasion de créer une vision commune et une action durable dans l'exploitation des ressources naturelles ", a affirmé le Ministre de l'environnement de l'Irlande.  Son homologue du Mexique a préconisé un Cadre " robuste " en prévision de la Conférence sur le développement durable dite " Rio 20 ", qui, selon plusieurs, doit réaffirmer le principe de responsabilité commune mais différenciée.

Depuis sa création au lendemain de la première conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement, en juin 1992 à Rio, la Commission du développement durable (CDD) se réunit annuellement pour en assurer le suivi.

Au chapitre des progrès, le Japon a annoncé la signature aujourd'hui même du Protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation.  Le Kazakhstan a fait état du " choix stratégique " de son pays de fermer des centrales nucléaires et d'accorder la priorité à la sûreté nucléaire.

La Commission, qui sert aussi de Comité préparatoire à Rio 20, tient, cette année, une session qui se clôturera le 13 mai avec des décisions sur le Cadre décennal mais aussi le transport, les produits chimiques, la gestion des déchets et l'exploitation minière.

Aujourd'hui, le débat de haut niveau a été précédé par des interventions de  MM Janez Poto Potocnik, Commissaire européen à l'environnement; Jeffrey Sachs, Directeur de " Earth Institute " et Ashok Koshla, ancien Directeur général du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et de l'Union internationale de la conservation de la nature (UICN).

La Commission a également tenu un dialogue multipartite intitulé " la voie à suivre " avec les groupes d'intérêt, groupes politiques et autres parties prenantes, y compris les agences spécialisées du système des Nations Unies.

 

Source : Conseil Economique et Social de l'ONU

 

[CDD19]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0