Mediaterre

   

Atelier préparatoire de la Francophonie: Enjeux et perspectives de la 18e CdP


Le lundi 26 novembre 2012 a marqué le début de la 18è CdP à la CCNUCC prévue pour durer deux semaines. C'est un processus très complexe où presque toutes les discussions se font uniquement en Anglais, hormis les séances plénières. Ainsi plusieurs pays non-anglophones éprouvent d'énormes difficultés à suivre le cours normal des négociations.

L'objectif de l'atelier préparatoire l'Institut de l'Énergie et de l'Environnement de la Francophonie (IEPF) est de faire une lecture collective de l'ordre du jour et des enjeux de la Conférence, mais également permettre aux délégations, à la société civile et aux groupes régionaux de faire entendre leurs points de vue.  

Parmi la soixantaine de personnes présentes, on notait une grande représentation des négociateurs africains et des pays de l'Union Européenne qui ont exprimé de façon sincère leurs préoccupations, positions et attentes de la COP.

Plusieurs communications portant sur l'ensemble des questions à l'ordre du jour de la COP ont été faites et suivies de débats enrichissants. Les sujets ayant dominés les discussions portent sur le Fonds Vert pour le climat, le niveau des ambitions, les financements innovants, le transfert de technologie, la deuxième période d'engagement du Protocole de Kyoto et sa durée, mais surtout la question des NAMAs qui regorge de beaucoup d'ambigüités pour les délégués africains.

Les participants sont se sont séparés très enrichis et suffisamment équipés pour les négociations qui doivent débuter dans les heures qui suivent.

Les participants sont se sont séparés très enrichis et suffisamment équipés pour les négociations qui doivent débuter dans les heures qui suivent. 

[COP18-climat]  


Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0