Le Service de la pêche et de la faune sauvage des États-Unis se servira de " chiens détecteurs " dans la bataille contre le trafic illégal d'es


Le Service de la pêche et de la faune sauvage des États-Unis (U.S. Fish and Wildlife Service, USFWS) lance un message aux trafiquants potentiels d'espèces sauvages illégales : un nouveau chien arrive sur la scène, et si vous essayez d'importer des parties d'espèces sauvages aux États-Unis, il y a de fortes chances qu'il vous flairera. Et il y en a d'autres exactement comme lui.

C'est parce que le 4 avril, " des chiens détecteurs d'espèces sauvages " de premier ordre ainsi que leurs maîtres-chiens ont reçu des diplômes après une formation en recherche d'espèces protégées. Au cours des semaines à venir, l'USFWS a déclaré, ils seront positionnés aux ports d'entrée principaux à travers le pays afin de trouver des parties d'espèces sauvages passées en contrebande aux frontières américaines. Les quatre retrievers %u2013 dont les noms sont Viper, Butter, Lancer et Locket %u2013 ont été entraînés dans le cadre de l'effort national pour endiguer l'intensification du commerce des parties d'animaux protégés tels que l'ivoire d'éléphant et les cornes de rhinocéros.­

" Récemment, la croissance rapide du commerce mondial d'espèces sauvages protégées rend certaines espèces dangereusement proches de l'extinction. Les populations d'éléphants et de rhinocéros, en particulier, déclinent à un rythme alarmant ", a déclaré le chef adjoint du bureau de la mise en application des lois du Service de la pêche et de la faune sauvage des États-Unis, Ed Grace. " Nous ne pouvons simplement pas nous permettre de perdre la bataille contre la contrebande d'espèces sauvages, alors utiliser des chiens et leur flair phénoménal pour attraper des contrebandiers nous donnera un coup de pouce dans cet effort. "

Utiliser des chiens pour faire appliquer la loi n'est pas nouveau. On se sert déjà de chiens pour détecter des fruits et des produits alimentaires illégaux, des bombes et de la drogue. Certains chiens ont même été entraînés pour pister des pythons envahissant les Everglades en Floride. Entraîner des chiens à trouver des produits illégaux d'espèces sauvages était l'étape suivante, a affirmé l'USFWS.

Le Service de la pêche et de la faune sauvage des États-Unis applique les lois nationales concernant les espèces sauvages telles que la Loi sur les espèces menacées d'extinction (Endangered Species Act) et est également chargé de l'application de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Convention on the International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora, CITES). Cet accord entre 178 pays restreint le commerce transfrontalier d'animaux et de plantes sauvages protégés, depuis les éléphants et les rhinocéros jusqu'au bois de rose et les orchidées sauvages du Brésil.

Les inspecteurs de l'USFWS sont en première ligne pour faire appliquer ces lois, inspectant les cargaisons d'espèces sauvages déclarées et oeuvrant dans l'interception des espèces sauvages et des produits d'espèces sauvages qui font l'objet de contrebande. Les inspecteurs examinent les importations et les exportations dans les aéroports internationaux, les ports maritimes, les passages transfrontaliers, les centres du courrier international et les centres de traitement de FedEx et d'UPS des États-Unis. L'utilisation de chiens, a déclaré l'USFWS, aidera les inspecteurs à examiner rapidement les frets aériens, ferroviaires et maritimes, ainsi que le courrier international et les paquets à livrer en express %u2013 déclarés ou non %u2013 sans devoir passer son temps à ouvrir chaque caisse, chaque boîte ou paquet.

Les quatre chiens diplômés et leurs maîtres-chiens ont terminé une formation de 13 semaines au National Detector Dog Training Center du département de l'Agriculture, à Newman, en Géorgie. Le centre forme normalement des chiens détecteurs à flairer des fruits et des plantes pour interdire les insectes ou les maladies potentiels qui pourraient nuire à l'agriculture des États-Unis.

Pour les maîtres-chiens inspecteurs de l'USFWS, cela représente un nouveau projet passionnant.

" Cela me permet de combiner mes deux grandes passions, les espèces sauvages et les chiens ", a déclaré Amir Lawal, inspecteur au port de Miami. " J'ai hâte de commencer sur le terrain avec mon nouveau partenaire afin de mettre fin aux expéditions illégales d'espèces sauvages. "

Source :  Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat.

Site Internet : http://iipdigital.usembassy.gov/iipdigital-fr/index.html

 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2014 Médiaterre V4.0