Mediaterre

   

Gestion des eaux de ruissellement et lutte contre la salinisation des terres : Le Sénégal se dote d'un document de stratégie nationale


Pour une action cohérente et harmonisée des différentes politiques d'intervention en gestion durable des eaux de ruissellement et de lutte contre la salinisation des terres, le ministère de l'Agriculture et de l'Equipement rural, via la direction des bassins de rétentions et des lacs artificiels, vient de valider un nouveau document de stratégie nationale.

Le Sénégal regorge de grandes potentialités hydriques marquées par un important réseau hydrographique dans la vallée du fleuve, dans la région naturelle de la Casamance, dans la zone sylvo-pastorale et dans la région du Bassin arachidier. L'évaluation de ce potentiel conduite par la direction des bassins de rétention et des lacs artificiels et l'Agence du réseau hydrographique national, a permis de recenser un total de 5.000 sites aménageables, constitués de vallées, de bas-fonds et de mares. Soit une superficie aménageable de plus de 500.000 hectares avec un potentiel de stockage de plus de 30 milliards de m3 d'eau par an. C'est ainsi que de nombreux programmes et projets de développement travaillent sur la gestion durable des eaux de ruissellement et de lutte contre la salinisation des terres.

Toutefois, il a été noté une insuffisance de coordination au niveau de l'Etat, occasionnant une faible synergie préjudiciable à une efficience des interventions, selon le colonel Youssou Lô, directeur des Bassins de rétention et des lacs artificiels. " Ces initiatives ont donné des résultats encourageants, car ayant permis d'augmenter les superficies exploitables, les rendements et les productions agricoles. Mais, il était apparu que pour les étendre et amplifier leurs résultats, il fallait nécessairement mettre en place un cadre intégrateur qui s'adosse à une stratégie clairement définie afin de mieux exploiter les opportunités qu'offre la gestion durable des eaux de ruissellement et de salinisation des terres ", a-t-il expliqué. C'est là le sens et la portée de ce nouveau document de stratégie nationale que le ministre Abdoulaye Baldé a officiellement lancé, hier, lors d'une rencontre qui a réuni partenaires techniques et acteurs du secteur agro-sylvo-pastoral.

Elhadji Ibrahima THIAM

Source : soleil.sn

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0