Mediaterre

   

Sénégal : Energie renouvelable: un spécialiste relève les potentialités locales


Le Sénégal possède "une énorme potentialité" en énergie renouvelable, en mesure de lui permettre de "résoudre définitivement" ses problèmes d'approvisionnement en énergie, a dit James Corre, responsable des programmes au Parlement du climat.

M. Corre intervenait lundi à Saly-Portudal (Mbour, ouest) où il prend part à un atelier de deux jours sur le renforcement de capacités des parlementaires sénégalais sur les énergies renouvelables, à l'initiative du Parlement du climat, en partenariat avec le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), l'Union européenne (UE) et le GIZ (Coopération allemande).

%u2018'C'est pour cette raison que nous voulons aider les parlementaires sénégalais à maîtriser ce sujet, afin de pouvoir renforcer leurs capacités d'agir et de pouvoir introduire des (propositions) de loi pour soutenir véritablement la politique des énergies renouvelables. Les parlementaires ont la potentialité de relever les défis liés aux changements climatiques dont on voit, tous les jours, les méfaits'', a expliqué M. Corre.

Le Sénégal subit %u2018'des phénomènes météorologiques extrêmes'' et les énergies renouvelables peuvent aider à juguler cette situation, a-t-il souligné. Les énergies renouvelables n'émettent pas de gaz à effet de serre et ont la potentialité de maîtriser le problème lié aux défis de l'approvisionnement d'énergie pour tous, a-t-il dit.

%u2018'Les énergies renouvelables sont plus propres, plus fiables et beaucoup moins chers'', a ajouté James Corre.

Les organisateurs de cet atelier de formation ont rappelé la nécessité d'aider les parlementaires des pays comme le Sénégal à recourir aux énergies renouvelables par des super-réseaux énergétiques et des mini-réseaux.

Il s'agira aussi d'aider les parlementaires à faire adopter %u2018'des politiques sensibles aux énergies renouvelables et attractives'' vis-à-vis du secteur privé, entre autres. Aussi faudrait-il faire accepter aux Etats qu'un certain nombre de pourcentage de leur budget soit accordé aux énergies renouvelables.

Dès lors, il paraît urgent, à leur avis, de bâtir une stratégie en vue d'arriver à faire prendre en charge par les parlementaires le processus devant leur permettre de définir et faire adopter par les gouvernements des pays concernés les politiques appropriées.

Pour ce faire, ils ont indiqué que le premier acte à prendre est le renforcement des capacités des parlementaires sur les technologies d'énergies renouvelables...

APS

ADE/SAB

Source : www.aps.sn

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0