Mediaterre

   

Europe : Le Parlement renouvelle son budget pour les projets climatiques


Le prochain programme LIFE, l'instrument financier de l'UE qui soutient des projets d'action environnementale et climatique menés par des agences publiques ou privées pour la période 2014-2020, a été adopté par le Parlement ce jeudi. Suite à un accord avec les ministres de l'UE, son budget sera de 3,1 milliards d'euros (contre 2,2 milliards à l'heure actuelle). L'objectif est de s'attaquer à de nouveaux défis, principalement en matière d'action climatique et d'efficacité des ressources.

"LIFE est un instrument financier européen de petite envergure mais extrêmement performant et populaire. Depuis plus de 20 ans, il encourage les investissements dans les projets environnementaux et climatiques, notamment des financements pour Natura 2000, le réseau européen de zones de protection naturelles. C'est pourquoi nous avons voté pour poursuivre et renforcer ce programme", a déclaré le rapporteur Jutta Haug (S&D, DE) ce jeudi. Le Parlement a adopté l'accord négocié avec les ministres européens par 568 voix pour, 20 voix contre et 21 abstentions.

Un budget de 3,1 milliards d'euros

"C'est moins que ce que le Parlement avait demandé, mais c'est toujours plus que le budget actuel de 2,2 milliards", a affirmé Mme Haug. "De plus, le programme s'est vu attribuer de nouvelles missions et devra relever de nouveaux défis: un sous-programme distinct pour l'action climatique, les nouveaux "projets intégrés" financés de manière conjointe, et les défis croissants dans le domaine de l'efficacité des ressources", a-t-elle ajouté.

Lors des négociations avec les ministres, le Parlement a également garanti une augmentation des allocations en faveur de la nature et de la biodiversité.

Projets sélectionnés en fonction de leur potentiel

Dans le prochain programme LIFE, les projets seront sélectionnés uniquement sur la base de leur qualité et de leur potentiel pour pouvoir bénéficier d'un financement - une méthode plus transparente que les allocations nationales actuelles où une partie des fonds est attribuée à titre indicatif à chaque État membre. Au lieu de ce système, des mesures de renforcement des capacités ont été introduites pour aider les pays et les régions où peu de projets sont sélectionnés à accroître leur qualité.

Projets intégrés

Les députés ont également négocié et voté en faveur des "projets intégrés". Ces derniers permettront l'octroi de divers financements européens de manière conjointe pour relever d'importants défis dans l'application de législations relatives à l'eau, aux déchets, à la qualité de l'air et à la protection de la nature. Ces projets permettent d'intégrer les questions environnementales et climatiques, et leurs solutions, dans d'autres politiques. "J'encourage les pays et régions à saisir cette opportunité - des fonds spécifiques seront disponibles pour aider à la préparation et la mise sur pied d'un projet intégré", a déclaré Mme Haug.
Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0