La consommation du charbon de bois au Burkina Faso


La consommation de combustible provenant de la biomasse comprend le bois de feu, le charbon de bois et les résidus de récolte. Au Burkina Faso, la biomasse en général demeure la principale source d'énergie domestique des populations urbaines et rurales. En 2002, le bois-énergie formait avec le charbon de bois près de 97% de la consommation énergétique des ménages.

Depuis quelques années, on constate un développement tout azimut de la production du charbon de bois dans plusieurs régions du pays, encouragée par la délivrance d'agréments dont la surveillance échappe très souvent, aux services compétents de l'Etat. En raison des commodités offertes par son utilisation et des changements d'habitudes culinaires, le charbon de bois est de plus en plus consommé par les ménages, particulièrement dans les grands centres urbains du pays. Dans le cas spécifique de la ville de Ouagadougou, la satisfaction des besoins en énergie a nécessité d'élargir l'approvisionnement à des zones éloignées de plus de 100 kilomètres de la ville (Sissili, Ziro, Boucle du Mouhoun, Boulgou, Kouritenga). Pour cette ville, la demande en charbon de bois est en croissance exponentielle (SP/CONEDD, 2010a). Selon les projections, la demande de bois-énergie au cours des vingt prochaines années ira croissante. Quatre raisons majeures soutiennent cette hypothèse. Premièrement les coûts de substitution du bois-énergie par d'autres sources d'énergie. Les produits alternatifs apparaissent hors de portée de la majeure partie de la population compte tenu de leurs coûts.

Deuxièmement, la hausse des prix du pétrole qui limite davantage les opportunités de substitution par des énergies modernes. (...)

Par : Raphaël KAFANDO

Publication initiale le lundi 6 janvier 2014

Source autorisée : lefaso.net

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0