Mediaterre

   

Arianne Phosphate : un projet créateur de richesse par l'exploitation responsable des ressources naturelles


Dans le cadre d'un déjeuner-causerie organisé aujourd'hui par la Chambre de commerce du Saguenay, la firme Raymond Chabot Grant Thornton a présenté publiquement, devant un auditoire composé de gens d'affaires de la région, les faits saillants de l'analyse qu'elle a effectuée pour le compte de la société Arianne Phosphate relativement au projet minier du Lac à Paul.

En raison de l'ampleur du projet et de son impact sur la croissance économique du Québec, le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio, a tenu à participer à la présentation du rapport. " Ce projet créera de la richesse. Et c'est cela dont le Québec a besoin et dont il ne peut plus se passer pour prospérer. Nous devons exploiter nos ressources naturelles de façon responsable et dans le respect de l'environnement. Ce projet répond à ces impératifs. Notre société doit bénéficier de puissants leviers de développement pour stimuler notre croissance et le projet d'Arianne Phosphate en est véritablement un ", a indiqué M. Imbriglio.

Pour sa part, l'associé Éric Dufour, du bureau de Saguenay, qui agissait également comme présentateur, a tenu à affirmer qu'" il est rare de compter sur un projet structurant qui générera des retombées de plus de 12 G$. Ce projet va donc permettre la création de plus de 500 emplois directs par année et permettra ensuite de créer plus de 1 400 emplois directs et indirects durant la période d'exploitation de la mine, soit plus de 25 ans. C'est assurément un projet vital pour notre région! ".

L'analyse dévoilée ce midi confirme entre autres que le projet du Lac à Paul de la minière Arianne Phosphate représente l'investissement le plus important réalisé dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean au cours des dix dernières années. Plus précisément, les retombées importantes de la mine feront, notamment, augmenter la richesse collective en accroissant le revenu moyen des travailleurs de la région, tout en favorisant l'éclosion d'une nouvelle grappe de sous-traitants miniers dans la région, en plus de diversifier l'économie régionale des secteurs traditionnels de la forêt et de l'aluminium. Ce projet générera aussi l'arrivée de nouveaux résidents et d'une main-d'oeuvre talentuense possédant des expertises particulières, de même que des occasions pour les établissements d'enseignement de la région.

Le chef de l'Exploitation d'Arianne Phosphate, Jean-Sébastien David, qui accompagnait également les conférenciers, a répondu aux questions des gens d'affaires présents. Il s'est dit fier que le projet du Lac à Paul soit un projet d'envergure pour le développement économique de la région et de tout le Québec. " Arianne Phosphate collabore avec tous les acteurs concernés, incluant les communautés autochtones, afin que ce projet permette à nos collectivités de croître et de devenir encore plus concurrentielles. En tant qu'entreprise responsable, nous souhaitons un développement fort et durable de la société dans laquelle on évolue, et ce, en concertation avec le milieu. C'est pourquoi notre engagement est de bâtir un projet porteur dont toute la région et le Québec seront fiers " a affirmé M. David.

Monsieur Brian Kenny, chef de la Direction de la minière, a rappelé que le projet crée des emplois de qualité dans la région. " Déjà, notre siège social de Chicoutimi compte plus de 25 personnes qui travaillent à offrir au Québec un projet porteur d'avenir, et ce nombre est en constante croissance ". Il a ajouté qu'il est fier que ce projet de classe mondiale soit basé au Québec. " Le Québec dispose d'une expertise reconnue en matière de mine. Arianne Phosphate est heureuse de pouvoir compter sur cette expertise tout en contribuant à son développement " a conclu M. Kenny.

 

Source: LBR 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0