Mediaterre

   

La France a produit son rapport national sur l'état de la biodiversité


La France a produit son cinquième rapport national consacré à la conservation de la biodiversité.

Le rapport est présenté en trois parties. Une partie sur l'état de la biodiversité et son influence sur le bien-être humain. La deuxième partie se focalise sur  les stratégies de conservation et la troisième partie rapporte les progrès accomplis en vue d'atteindre les Objectifs d'Aichi.

 

Mobilisation perceptible des différents acteurs face aux tendances préoccupantes:

Selon le rapport, la Frances est "riche en ressources naturelles et d’une biodiversité faunique et floristique terrestre et marine exceptionnelle", mais l'état et  les tendances restent "préoccupants". A titre d'illustration, la fragmentation des habitats naturels se poursuit de manière importante, les espaces artificialisés se sont étendus d’environ 400 000 hectares entre 2006 et 2012.
Quant aux zones humides, entre 2000 et 2010, 47 % sont dégradées plus ou moins fortement, 42 % sont restées stables et 11 % se sont améliorées.

Face à cela, les différents acteurs se mobilisent pour renverser les tendances de perte de la biodiversité. La perception des Français sur la biodiversité a évolué. Plus d’un tiers des Français (35 %) déclare que l’érosion  de la biodiversité a déjà un impact sur leur quotidien, chiffre en progression par rapport à 2010 (28 %). Par ailleurs, l’investissement en faveur  la protection de la biodiversité et des paysages a augmenté de 85 % entre 2000 à 2011 (5,8% en moyenne annuelle).

La mobilisation des différents acteurs a permis de stabiliser par exemple la conservation des  habitats et des espèces d'intérêt communautaires, dont seulement 28% sont en état de conservation favorable.

 

Intégration de la biodiversité aux stratégies, plans et programmes sectoriels et intersectoriels pertinents:

Selon le rapport, outre la stratégie nationale (SNB) 2011-2020 sur la biodiversité, plusieurs régions ont élaboré une stratégie régionale sur la  biodiversité.

Depuis son dernier rapport sur la biodiversité (quatrième rapport), le pays a entrepris de nombreuses actions pour inverser la tendance de perte de la biodiversité, notamment l'achèvement du réseau des sites Natura 2000 comptant 1 754 sites. Le pays s’est également doté d’une double stratégie pour les aires protégées visant à ce que les espèces et les types d’habitats protégés parviennent à un état de conservation favorable et que leur survie à long terme soit garantie dans l’ensemble de leur aire de répartition.

Entre autres signes positifs, la mise en place de l’observatoire national de la biodiversité en 2012, l'adhésion de 388 structures à la SNB à la date 23 avril 2014 .

 

Des progrès notables  vers l'atteinte des Objectifs d'Aichi:

Le rapport indique que certains Objectifs d'Aichi sont en très bonne voie d’être atteints au plus tard aux échéances fixées. Il s'agit des Objectifs 1 (relatif à la prise de conscience des individus), 11 (relatif au taux de conservation des zones terrestres, d’eaux intérieures, marines et côtières), 16 (relatif au Protocole de Nagoya), 18 (relatif aux communautés autochtones et locales), et 19 (relatif à l’amélioration, au partage, au transfert et à l’application des connaissances).

 D’importants défis restent à relever en vue de l’atteinte des Objectifs 2 (relatif à la prise en compte des valeurs de la biodiversité), 3 (relatif aux mesures d’incitation), 6 (relatif à la pêche), 8 (relatif à la pollution), 10 (relatif aux écosystèmes marins et côtiers, y compris les récifs coralliens), 14 (relatif aux écosystèmes qui fournissent des services essentiels), et 15 (relatif à la résilience des écosystèmes).

Enfin selon le rapport, les progrès vers l’atteinte des autres objectifs peuvent être considérés comme moyens.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0