Mediaterre

   

Le dialogue 2014 de Petersberg sur les changements climatiques et la présentation française


Ségolène Royal a participé à Berlin, lundi 14 juillet, à une réunion ministérielle sur le changement climatique dite "dialogue de Petersberg", conviée par la chancelière allemande Angela Merkel et le président péruvien Ollanta Humala, dont le pays assurera la présidence de la conférence climat de décembre 2014.

Dans le cadre d'un partage des expériences nationales, Ségolène Royal a présenté le projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français dont la construction prend appui sur les meilleures pratiques internationales et sur les expériences réussies des collectivités locales françaises. Ce projet de loi, l'un des plus avant-gardistes comme l'a récemment souligné le directeur de l'énergie de la Commission européenne, illustre que l'adaptation au changement climatique est non seulement une ardente obligation, mais aussi une chance pour mobiliser de nouveaux leviers de croissance verte et de création d'emplois non délocalisables. Les négociations climatiques doivent passer d'une logique de partage du fardeau à un dialogue sur les moyens concrets de mobiliser les citoyens, les entreprises et les territoires.

Angela Merkel a salué l'initiative française en matière de transition énergétique. Elle a assuré de tout son soutien pour la réunion Paris Climat 2015 et a annoncé qu’elle ferait de l’environnement une priorité du G7.

La réunion a invité les États participants à préparer leurs contributions nationales à l'accord de Paris pour le premier trimestre 2015, comme le fera l'Union européenne. Ségolène Royal a souligné que la France serait, en tant que future présidente de la COP21, à l'écoute des préoccupations de l'ensemble des Parties. France et Allemagne ont également confirmé qu'elles contribueraient à la hauteur de leurs responsabilités au fonds vert, destiné à accompagner les efforts des pays en développement.

Le président Humala a rappelé l'importance du succès de la conférence de Lima en décembre 2014, dans la perspective de celle de Paris. Ségolène Royal l’a assuré de l'entière mobilisation de la France pour que des résultats tangibles soient obtenus dès cette année.

Le Dialogue de Petersberg :

Le Dialogue de Petersberg est une initiative lancée en 2010, au lendemain de la Conférence de Copenhague, par Mme Merkel, afin de contribuer à la réussite des négociations sur le climat.

Le thème de ce Dialogue de Petersberg était « Faire face à l'urgence - Accroître nos contributions », en référence à la nécessité d'augmenter le niveau d'ambition des « contributions nationales » en matière de maîtrise des émissions de gaz à effet de serre, afin de limiter la hausse de la température moyenne mondiale à moins de 2°C (objectif « 2°C »).

Cet exercice, limité à une trentaine de pays reconnus comme principaux acteurs de la négociation (grands émetteurs, pays influents, ou présidents des groupes de négociation), vise à faciliter, sur un mode informel, le travail engagé par les présidences successives des Conférences de Parties (COP), afin de bâtir une confiance mutuelle et un élan politique dans les négociations onusiennes sur le climat. Outre les Etats-Unis, représentés par l'envoyé spécial de la Maison blanche, une dizaine de pays du G77 étaient représentés au niveau ministériel, dont des acteurs majeurs comme la Chine, l'Inde et l'Afrique du Sud. La commissaire européenne et des ministres européens étaient également présents, notamment la Pologne.

Source : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0