Burundi : des femmes journalistes plaident pour davantage de représentation dans les médias


L'Association des Femmes Journalistes du Burundi (AFJO) a profité de la Journée panafricaine de la femme, célébrée le 31 juillet 2014, pour plaider pour la promotion médiatique du leadership féminin en Afrique.

Malgré des percées significatives dans la représentation des femmes dans les médias en Afrique, davantage d'efforts sont nécessaires pour promouvoir la voix des femmes dans les médias.

Citant l'International Women's Media Foundation, l'AFJO fait remarquer qu'en 2011, seulement un tiers des journalistes dans le monde étaient des femmes. Au Burundi, les femmes sont minoritaires dans les postes de prises de décisions et sous-représentées au niveau des directions des médias et des contenus médiatiques.

La secrétaire générale de l'AFJO, Schola Bigaranya, a rappelé que plusieurs défis sont au cœur de la promotion médiatique du leadership féminin. Parmi eux, la difficile conciliation entre vie de famille et vie professionnelle, la faible représentativité des femmes dans les médias ainsi que la problématique des stéréotypes, des préjugés et des perceptions.

Ces défis avaient été évoqués lors de la première conférence de mise en réseau des femmes des médias tenue à Bujumbura en juin 2013, qui avait réuni les délégués de l'AFJO, de l'Union Congolaise des Femmes des Médias (UCOFEM), de l'Association Rwandaise des Femmes des Médias (ARFEM), du Groupe des Journalistes pour la Paix du Congo-Brazzaville (GJP) et de l' Association des Femmes Professionnelles de la Communication de la République Centrafricaine (AFPC).

[FMFFpouv]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0