Nous l'attendions, nous y sommes : 2015 !


Le précédent numéro de L’intErDiSciplinaire, a largement abordé la question des Objectifs de développement durable (ODD), venant remplacer ceux du millénaire pour le développement (OMD). Compte tenu de leur actualité et de l’imminence des rencontres mondiales pour le développement durable, la réflexion autour de ces objectifs reste pertinente et se poursuit dans ce numéro.

Année charnière marquant la clôture des OMD et le lancement des ODD, 2015 est en quelque sorte l’année de toutes les attentes en matière de développement durable. D’une part, il s’agit de faire le point sur les avancées mémorables, les bons coups, les victoires marquantes, mais aussi de souligner les objectifs non atteints, les erreurs, et tirer des conclusions pour l’avenir. D’autre part, il s’agit de poser des bases solides pour la réalisation d’objectifs ambitieux et d’entretenir, auprès de l’ensemble de l’humanité, l’espoir d’une cohabitation harmonieuse entre les sociétés et leurs écosystèmes. Voilà ce que nous anticipons pour cette année, une dynamique entre les échecs, doutes ou craintes et les réussites et espoirs pour la construction d’un avenir commun, oui, l’Avenir !

Ce numéro de L’intErDiSciplinaire ne pouvait que saluer cette année nouvelle, particulière­ment riche en rencontres et sommets en faveur du développement durable. En effet, après la tenue du Forum économique mondial (janvier) et du débat thématique de haut-niveau sur les moyens de mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015 (février), une série de rencontres à l’échelle mondiale ou de rapports décisifs sont attendus. Il s’agit princi­palement de la Conférence internationale sur le financement pour le développement (juillet à Addis Abeba), du Sommet spécial sur le développement durable (septembre à New York) lors duquel on prévoit d’adopter les ODD et de la 21e Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements clima­tiques (décembre à Paris).

En prélude à ces rencontres d’envergure, les contributeurs de ce numéro ont eux aussi voulu manifester leurs doutes, leurs craintes, leurs critiques, mais aussi les lueurs d’espoirs, les défis et faire part de leurs recommandations face aux réalités de leurs sociétés. Qu’il s’agisse des analyses portant sur le rôle des communau­tés, des valeurs et des connaissances non ex­pertes dans l’innovation et le développement de systèmes écologiques, les systèmes agroforestiers intercalaires au Québec, les défis de l’aménagement urbain dans les villes du Sud, la re­cherche d’alternatives dans le domaine des transports, ou encore l’impact des politiques économiques sur les écosystèmes, tous les re­gards sont tournés vers l’avenir.

Tout au long de cette édition, vous percevrez, à la fois, le rôle décisif que ces rencontres au niveau mondial joueront dans la prise de décision et l’harmonisation des pratiques en faveur de l’environnement, mais aussi le rôle créatif des communautés locales et des individus. Une hi­rondelle ne fait pas le printemps dit-on souvent, mais quand le printemps tarde à venir, une hirondelle représente l’immense espoir de la renaissance de la nature. Il s’agit de faire en sorte que nos actions individuelles et collectives soient des hirondelles qui marquent définitive­ment la construction d’un avenir viable pour la planète et pour l’humanité.

La quête du développement durable nécessite la sensibilisation, la mobilisation et la par­ticipation d’acteurs à différents niveaux de l’économie, du politique, du social, de l’environnement, de la recherche, etc. L’intErDiSciplinaire, grâce à la contribution de qualité de ses auteurs, consolide sa position de forum ouvert et multi­disciplinaire pour les étudiants intéressés aux questions du développement durable, et qui souhaitent faire part de leurs idées, opinions, analyses ou résultats de recherches.

 

Source: L'Interdisciplinaire, journal étudiant de l'Institut EDS

[Journallinterdisciplinaire]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0