Mediaterre

   

L'ONU appelle à garantir une éducation de qualité, inclusive et équitable pour tous les enfants


A l'occasion d'un évènement organisé au siège de l'ONU à New York, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi la communauté internationale à garantir une éducation de qualité inclusive et équitable pour tous les enfants.

« Vous vous réunissez à un moment historique. Le monde vient d'adopter une nouvelle vision globale pour le développement durable. Les dirigeants se sont engagés à terminer le travail commencé avec les Objectifs du Millénaire pour le développement. Et ils ont reconnu que l'éducation est essentielle à la construction d'un monde meilleur », a déclaré M. Ban dans un message lu par son épouse, Ban Soon-taek, lors d'une réunion de haut niveau sur l'éducation, organisée dans le cadre du Sommet du développement durable qui se déroulait du 25 au 27 septembre au siège de l'Organisation.

La veille, le Sommet s'était ouvert sur l'adoption par les 193 Etats membres de l'ONU du nouveau Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de ses 17 Objectifs de développement durable (ODD), conçus pour parachever au cours des 15 prochaines années les efforts entamés dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

« J'ai été particulièrement touché par le discours de Malala Yousafzai », a déclaré le Secrétaire général, en référence au discours prononcé vendredi par la plus jeune lauréate du prix Nobel de la Paix dans l'enceinte de l'Assemblée générale de l'ONU, quelques instants avant l'adoption du nouveau programme. Cette dernière avait alors appelé les dirigeants de la planète à garantir que chaque enfant ait droit à une éducation de niveau primaire et secondaire gratuite et de qualité.

« Son appel à l'action a sonné comme un cri de justice qui a résonné bien au-delà des murs de l'Assemblée générale », a poursuivi le Secrétaire général au sujet de la jeune femme, blessée d'une balle dans la tête en 2012 au Pakistan par des extrémistes religieux parce qu'elle allait à l'école.

« En parlant avec l'autorité de quelqu'un qui a survécu à la violence, elle a déclaré que l'éducation est la paix », a-t-il dit, ajoutant que le plaidoyer de Malala montre à quel point l'éducation est essentielle pour surmonter les principales menaces qui pèsent humanité.

L'ODD N°4 du nouveau programme de développement vise à assurer une éducation de qualité inclusive et équitable et à promouvoir les possibilités d'apprentissage pour toutes les personnes.

« L''Initiative mondiale pour l'éducation avant tout' peut nous aider à atteindre cet objectif », a déclaré M. Ban, déplorant le fait que 59 millions d'enfants dans le monde ne soient pas scolarisés et que 250 millions d'enfants ne disposent pas d'une éducation de base.

« Ces enfants sont notre avenir. Si nous les aidons à apprendre maintenant, ils aideront notre monde plus tard », a appelé le chef de l'ONU

Lancée en septembre 2012 par le Secrétaire général, l'Initiative mondiale pour l'éducation avant tout (GEFI), qui parrainait l'évènement, a pour objectifs de garantir la scolarisation de tous les enfants du monde, d'améliorer la qualité globale de l'apprentissage et de promouvoir la citoyenneté mondiale.

Un ensemble de personnalités et dirigeants mondiaux étaient venus assister à cette réunion de haut niveau.

Parmi eux, la Première Dame de la République populaire de Chine et Envoyée spéciale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation la science et la culture (UNESCO) pour la promotion de l'éducation des filles et des femmes, Peng Liyuan, ainsi que les lauréats du prix Nobel de la Paix, Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi, ont pris la parole pour souligner l'importance de l'éducation afin d'édifier des sociétés pacifiques, inclusives et résilientes.

Egalement présente, la Directrice générale de l'UNESCO et Secrétaire exécutive du Comité de direction de la GEFI, Irina Bokova, a insisté sur l'importance de la réalisation de l'ODD N°4 pour le développement durable.

« L'Initiative mondiale pour l'éducation avant tout a contribué à façonner une nouvelle vision de l'éducation en tant qu'un droit de l'homme essentiel à la dignité et à l'autonomisation, et en tant que force de transformation pour l'inclusion, l'égalité des sexes et l'éradication de la pauvreté », a déclaré Mme Bokova.

[PROCESSODD]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0