L'ONU redoute des dommages ingérables et inéluctables à l'équilibre politique, social, écologique et climatique de notre planète


Le Président de la 70ème session de l’Assemblée générale a appelé lundi les dirigeants du monde à prendre des décisions d'envergure pour faire cesser les conflits dévastateurs et commencer à investir généreusement dans le développement durable.

Mogens Lykketoft a averti qu’en cas d’échec, la communauté internationale courait le risque de voir infliger « des dommages ingérables et inéluctables à l’équilibre politique, social, écologique et climatique de notre planète ».

« Si nous échouons, a-t-il affirmé, les nouveaux objectifs de développement durable ne seront jamais atteints car les ressources nécessaires seront englouties dans le règlement des crises et des conflits. Et si nous ne parvenons pas à stopper les changements climatiques, les conséquences seront catastrophiques » car « des centaines de millions de personnes seront contraintes de quitter leur habitat ».

Le Président de l'Assemblée générale a fait observer qu'historiquement, les migrations ont été très bénéfiques à la communauté mondiale. Mais que des migrations à grande échelle et non contrôlées risque de déstabiliser les sociétés, conduisant à des conflits bien plus destructeurs que ceux que nous ne sommes même pas capables de régler aujourd’hui de manière ordonnée et humanitaire ».

Citant ensuite les énormes disparités économiques existant dans le monde, les conflits en cours au Proche-Orient et dans certaines régions d’Afrique, les tensions entre grandes puissances et le fait que le question du désarmement nucléaire demeure en suspen depuis plusieurs années, Mogens Lykketoft a appelé les Etats membres à « faire un effort extraordinaire pour briser tous ces cercles vicieux».

Source : Radio ONU

[PROCESSODD]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0