Mediaterre

   

Le Canada appelle à trouver des solutions pour financer la mise en oeuvre du développement durable


Le Vice-Ministre des affaires étrangères du Canada, Daniel Jean, a souligné à la tribune de l'ONU la nécessité pour la communauté internationale de trouver des solutions afin de combler le manque de financement disponible pour la mise en œuvre du nouveau Programme de développement durable à l'horizon 2030.

« Alors que la communauté internationale s'engage à mettre en œuvre le Programme à l'horizon 2030, l'une des principales questions en suspens a trait au financement des Objectifs de développement durable (ODD) », a déclaré M. Jean, lors de la journée de clôture du débat général de la 70ème Assemblée générale des Nations Unies, notant que les projections actuelles sont bien en deçà des milliers de milliards de dollars nécessaires pour mettre en œuvre les 17 ODD que compte le Programme.

« Nous devons trouver de nouvelles façons de combiner les financements issus des bailleurs de fonds, des fondations, du secteur privé et d'autres sources pour combler cette lacune », a-t-il affirmé.

M. Jean s'est par ailleurs félicité de l'inclusion au sein du nouveau Programme de cibles concernant la santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile, l'une des priorités de développement identifiées par le gouvernement canadien, à laquelle ce dernier a décidé d'allouer 3,5 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.

Sur la question de l'humanitaire, le Vice-Ministre des affaires étrangères a insisté sur la nécessité pour les Etats membres de renforcer leur détermination à respecter le droit international humanitaire, à protéger les civils et à améliorer leur résilience face à des crises éventuelles, notamment dans la perspective du tout premier Sommet mondial sur l'action humanitaire, qui aura lieu en mai 2016 à Istanbul, en Turquie.

« En 2014, le Canada a augmenté de 32% sa contribution financière à l'aide humanitaire pour répondre à des besoins sans cesse croissants dans le monde, notamment pour des pays en crise comme l'Iraq, la Syrie, les Philippines, l'Ukraine, la République centrafricaine, le Soudan du Sud et le Yémen », a déclaré M. Jean, ajoutant que son pays avait également joué un rôle prépondérant dans la réponse de la communauté internationale face à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest.

Le Vice-Ministre des affaires étrangères a par ailleurs souligné le caractère pressant de la crise des réfugiés en Europe, s'agissant notamment des réfugiés syriens.

« Nous collaborerons avec nos partenaires pour surmonter ces difficultés en accueillant et réinstallant des réfugiés syriens au Canada », a-t-il déclaré, tout en soulignant la nécessité d'un engagement collectif de l'ensemble des Etats membres sur cette question.

Concernant la lutte contre le changement climatique, M. Jean a rappelé que son pays a annoncé son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, à savoir d'atteindre 30% de réduction d'ici 2030 par rapport aux niveaux d'émission constatés en 2005.

« C'est un objectif ambitieux qui est cohérent avec les autres grands pays industrialisés et reflète nos circonstances nationales, y compris la position du Canada en tant que chef de file mondial dans la production d'électricité propre », a salué le Vice-Ministre des affaires étrangères, rappelant que son pays a promis de verser 300 millions de dollars supplémentaires au Fonds vert pour le climat, en plus de ses précédentes contributions.

[CdP21-climat]

[ODD2030]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0