Les Femmes élues locales du monde entier réunies en session spéciale au Conseil de Paris


Anne Hidalgo, Maire de Paris et présidente de la Commission permanente sur l'égalité des genres de CGLU, a accueilli le 6 décembre à l’Hôtel de Ville de Paris un événement consacré au leadership des femmes pour le développement, dans le cadre du Conseil Mondial de CGLU et de la COP21. L'événement a permis aux élues locales, aux praticiens des gouvernements locaux et aux associations locales de discuter du rôle de l'égalité des genres au niveau local, pour la réalisation des grands agendas internationaux relatifs au développement et à la durabilité.

Lors de l’ouverture de l'événement, la maire de Paris a appelé à une représentation accrue des femmes au sein des institutions locales, en déclarant « nous ne pouvons pas exclure la moitié de l'humanité des prises de décision politiques ». Elle a poursuivi en ajoutant toutefois qu’« être élue n’est que la première étape permettant de changer le monde pour les femmes ». Elle a également salué le travail des réseaux de femmes quant au renforcement du rôle des élues locales à travers le monde.

Les maires, les dirigeants locaux et les représentants de la société civile ont ensuite participé à trois tables rondes. La première, qui portait sur « Les politiques et les services locaux pour l'égalité : le soutien local à l’ODD5 », s’est penchée sur le rôle de la politique locale pour la réalisation de l'égalité des genres et de l'Agenda 2030 ». La seconde, « Un programme sensible aux questions de genre pour Habitat III », s’est demandée comment l’on pourrait profiter de la Conférence Habitat III pour que l'égalité des genres se retrouve au cœur de la planification et de la gouvernance des villes. Enfin, la troisième table ronde, « L’émancipation des femmes, nécessaire à la fondation de sociétés résilientes », Co-organisée avec le réseau C40, a cherché à définir comment les femmes pourraient faire part de leurs priorités et apporter leurs compétences et leurs connaissances pour bâtir un avenir plus durable.

DÉCLARATIONS DES PARTICPANTS :

Anne Hidalgo, maire de Paris et présidente de la Commission permanente sur l'égalité des genres de CGLU :  « En tant que femme dirigeante, je vous enjoins toutes à prendre vous-mêmes les défis du développement en main »

Frédéric Vallier, Secrétaire général du Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE) : « Il est important de cheminer vers l'égalité des genres : en 2013, le CCRE a pour la première fois été dirigé par une femme, la présidente Annemarie Jorritsma-Lebbink »"

Monica Fein, maire de Rosario, Argentine : « La lutte pour l'égalité des sexes est longue. »

Lydia Dietrich, conseillère municipale de Munich, Comité CCRE sur l'égalité : « En Europe, moins de 15% des maires sont des femmes. »

Carolina Tohá, maire de Santiago du Chili : « Nous avons besoin des voix des femmes, qui placent les questions sociales au cœur des politiques publiques. Les hommes et les femmes peuvent écouter cette voix. »

Janet Sanz : Adjointe au maire à l'écologie, à l'urbanisme et à la mobilité, Barcelone :  « La politique a une dette envers les femmes car elle nous a longtemps exclues. Nous avons besoin de féminiser la politique, donc de mettre la vie quotidienne et la prestation de soins au cœur de la politique publique. »

Bernadia Irawati Tjandradewi, Secrétaire générale de CGLU-ASPAC : « La question des liens entre zones urbaines et zones rurales sera essentielle à la stratégie du nouvel Agenda urbain. »

Esther Mwaura, Coordinatrice, GROOTS Kenya : « Les femmes qui travaillent sur le terrain me disent qu'elles ont besoin d'espaces formels dans lesquels elles pourront collaborer avec les gouvernements locaux. »

Celestine Ketcha Courtès, maire de Bangangté, Cameroun : « Anne Hidalgo est une femme dirigeante forte et résiliente. Elle nous représente ! » 

Mildred Crawford, Présidente du Réseau des femmes productrices rurales de Jamaïque,  vice-présidente du Réseau des femmes rurales des Caraïbes, représentant la Commission Huairou : « L'Agenda de l'égalité des genres est essentiel pour faire grandir le monde. Les femmes petites productrices jouent un rôle essentiel pour nourrir les villes. L'autonomisation des femmes au niveau de la gestion de l'agriculture est très importante pour la lutte contre le changement climatique ».

David Lucas Parrón, Maire de Móstoles, Espagne : « Je suis venu ici car je crois qu'il est important que les hommes s’impliquent dans la lutte pour l'égalité des sexes. »

Celia Blauel, maire adjointe à l'environnement, Paris : « Regardez les chefs d'Etat à la COP21, nous avons un long chemin à parcourir en termes de représentation des femmes. »

Catherine Cullen, Conseillère municipale de Lille-Métropole et présidente de la commission Culture de CGLU : « Les femmes sont trop souvent exclues du droit à l'accès au patrimoine. »

Fatimetou Abdel Malick, maire de Tevragh Zeina, Mauritanie : « Je me réjouis de l'arrivée de femmes à la tête des villes de Barcelone et de Madrid. Enfin, l'Europe est en train de rattraper l'Afrique! »

« 60% des personnes les plus pauvres en Afrique sont des femmes. La féminisation de la pauvreté est un grand problème ».

Pam McConnell, Conseillère municipale de Toronto : « Nous devons veiller à ce que les voix des femmes vulnérables au changement climatique se fassent entendre. »

Gültan K%u0131%u015Fanak, Mire de Diyarbak%u0131r Metropolitan Municipality: « La question des réfugiés devra être incluse dans le nouvel Agenda urbain et devra être prise en compte dans une perspective de genre »

Reta Jo Lewis, chargée de recherche au sein du German Marshall Fund des Etats-Unis: « Aller en première ligne. C’est comme cela que les femmes feront la différence. »

Un rapport complet des résultats de la session sera bientôt disponible.

Pour plus d’informations :

Sur le même sujet:

Réseaux sociaux:

Pour plus d’informations 

 [CdP21-genre]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0