ENvironnement JEUnesse prend part à la "Journée Québec"


Dans le cadre de la conférence de Paris, le gouvernement du Québec a tenu une « Journée Québec » à laquelle ENvironnement JEUnesse a été invité à prendre la parole. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ainsi que la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, ont prononcé des mots d’ouverture, de même que la présidente d’ENvironnement JEUnesse, Catherine Gauthier.

La présidente de l’organisme a pris la parole pour présenter la mobilisation francophone dans le cadre de l’initiative «J’ai à cœur ma planète» lancée par la secrétaire générale de la Francophonie au début de l’année.

Catherine Gauthier a ensuite pris part au panel «une action concertée pour une lutte efficace contre les changements climatiques». Aux côtés d’acteurs présents sur le territoire québécois et sur la scène internationale, elle a fait valoir l’importance de l’éducation citoyenne chez les jeunes, de la formation en classe à la mobilisation, en passant par des projets et des initiatives durables.

À cet effet, elle a partagé une des recommandations de la jeunesse québécoise à l’issue du colloque annuel de l’organisme, à savoir l’« intégration d’un programme d’éducation environnementale et de participation citoyenne dans le cursus scolaire dès la petite enfance ». Pour consulter le document présentant l’ensemble des propositions de la jeunesse >

Une annonce de financement insuffisante

Malheureusement, au Québec, ce travail d’éducation citoyenne trouve encore trop peu de soutien. En effet, il ne restait que quatre groupes communautaires financés pour leur mission environnementale et, depuis 2013, il n'existe plus de programme de soutien à la mission pour les groupes communautaires en environnement.

Si ENvironnement JEUnesse salue les récentes annonces de financement du Québec, notamment 1,5 million de dollars pour engager les jeunes, l’organisme considère que ce financement demeure insuffisant pour l’éducation, la sensibilisation et la formation nécessaire à une lutte contre les changements climatiques.

Enfin, un programme qui soutient la mission des groupes communautaires en environnement est essentiel pour former au Québec une relève adéquatement outillée pour lutter contre les changements climatiques.

[CdP21-climat] [CdP21-OIF]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0