Le département de Oursi


Le département de Oursi est situé en zone sahélienne à l’extrême Nord du Burkina Faso, dans la province de l’Oudalan et à 43km (sur piste), du chef-lieu GoromGorom. Il couvre une superficie de 603km2 avec une population de 12 015 habitants et une densité de 20hbts/km2, il est limité à l’Ouest par le département de Déou, au sud et à l’Est par le département de Gorom-Gorom et au Nord par le département de Tin-Akoff, le Chef-lieu du département occupe le flanc de la dune de sable située en bordure de la « mare de Oursi » dont il porte le nom, département, devenant ainsi une circonscription administrative à part entière constitué actuellement du 20 villages. La région repose en grande partie sur des roches granitiques. Le climat sahélien est caractérisé par les oscillations annuelles du Front Intertropical (FIT) qui représente la zone de contact entre l’air sec continental au Nord-Est et l’air humide de la mousson au sud-ouest. La saison sèche est longue d’environ 9mois, elle se compose de trois périodes sensiblement différentes et correspond au découpage de l’année en saison selon la perception peule du climat. La végétation du domaine phytogéographique sahélien est constituée par des steppes à épineux dominées par les Minosacease. Il existe aussi des fourrés formant parfois des bandes boisées intercalées de bandes de sol nu, le Gountouré est le principal cours d’eau qui arrive à traverser les cordons dunaires avant de se jeter dans le Béli (affluent du fleuve Niger) en formant la mare de Ganadaouri. Les mares sont utilisées comme les barrages et les boulis pour satisfaire les besoins humains et pastoraux. La pêche est pratiquée sur ces mares de manière traditionnelle au filet ou au harpon pour les protoptères (protopterusannectens des mares de Oursi, de Yomboli et de Tin-Eddiar) ou par creusement après tarissement de l’eau en saison sèche.

Le département de Oursi se caractérise par un faible niveau d’alphabétisation des populations. Les chefs de ménage sont analphabètes à 89%. Cette situation est attendue compte tenu de l’âge moyen relativement élevé des chefs de ménage (52ans). Seulement 5% des chefs de ménages ont reçu une alphabétisation en langue locale. Le faible niveau d’éducation des populations est une contrainte importante à l’autogestion et au développement. Le département de Oursi comprend principalement cinq groupes ethnolinguistique : les peuls, les touaregs, les Bellahs, les Malébés et les SonraÏ. Les langues parlées sont le Tamasheck (Bellah et Touareg), le Fulfuldé (Peul gaobé et djélgobé) et le sonraï (sonraï). Le réseau routier est constitué d’un axe principal très défectueux qui relie Oursi au chef-lieu de province (Gorom-Gorom). La principale piste passe par les villages de Pétoye et Gountouré, et est pratiquée en toute saison par les véhicules en traversant le lit profond du cours d’eau appelé Gountouré. Une autre pasant par Pétoye et Dialafanka est quelquefois empruntée par les véhicules seulement en saison sèche, en partance pour Déou, Une troisième dite raccourcie et moins ensablée est seulement pratiquée par les engins à deux roues en toute saison et rejoint Gorom-Gorom en passant par Kollel. Les pistes reliant les villages au chef-lieude département sont très ensablées et quasi impraticables quelle que soit la saison. Le commerce dans le département de Oursi concerne essentiellement les articles courants tels que le mil, le sucre, le petit bétail et le thé. Les principaux produits artisanaux du département sont les calebasses ornées, les nattes et les étoffes.Le département dispose de 2 marchés situés respectivement à Oursi et à Kollel, mais seul celui de Oursi est fonctionnel. La cueillette et présente dans l’ensemble de la province de l’oudalan et concerne soit des céréales sauvages et assimilés (fonio, riz, cram-cram, bulbes de nénuphars), soit des produits d’épineux tels que les jujubes. Les principaux sites de tourisme du département de Oursi se résument aux dunes de sables et aux mares. Le département de Oursi compte environ 8 mares situées dans les villages de Oursi, Tin-Eddiar, Yomboli, Soukoundou, Tinhétan, Pételgaoudi, Ganadaouri et Hondokiré, La province constitue jusqu’à ce jour l’unité de base pour l’élaboration des statistiques nationales sur les effectifs du bétail au Burkina Faso.

Le commerce dans le département de Oursi concerne essentiellement les articles courants tels que le mil, le sucre, le petit bétail et le thé. Les principaux produits artisanaux du département sont les calebasses ornées, les nattes et les étoffes. Dans le département de Ours, les revenus monétaires générés sont relativement faibles. Aucun membre des ménages ne peut mobiliser plus de 72000 FCFA par mois, ce faible niveau des revenus prédispose les populations à une situation d’insécurité alimentaire, étant donné que la production agricole est très insignifiante par rapport aux besoins, la mare de Oursi constitue un domaine d’importance internationale, c’est-à-dire appartenant au patrimoine mondial, Elle est un site RAMSAR, ce sanctuaire ornithologique d’une superficie de 45000 ha reçoit les oiseaux européens venant hiberner, le département de Oursi peut constituer un important pôle de développement pour la province toute entière, à travers la promotion du secteur touristique comme courroie d’entraînement pour d’autres secteurs économiques non moins importants tels l’élevage, l’artisanat et le maraîchage.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2016 Médiaterre V4.0