Mediaterre

   

La mangrove : zone refuge pour les coraux ?


Une mission conjointe de l’IRD et de l’Université de technologie de Sydney (UTS) se déroule du 7 au 15 février sur des sites de mangrove à Bouraké. Objectif : répertorier les espèces de coraux vivant dans des conditions environnementales de lumière et de qualité de l’eau extrêmes pour les coraux. A la clé : comprendre les mécanismes possibles de résistance des espèces coralliennes face au changement climatique.

Et si la mangrove était une zone à suivre pour étudier la survie des espèces coralliennes ? Aux abords des mangroves, les conditions de vie sont similaires à celles prévues à la fin du siècle selon les scenarii du réchauffement climatique : élévation de la température, modification de la qualité de l’eau de mer. Les colonies de coraux qui s’y développent détiennent donc peut-être les clés d’adaptation permettant la survie de leur espèce. « L’objectif de la mission, explique Riccardo Rodolfo-Metalpa, biologiste marin à l’IRD (unité ENTROPIE) est d’identifier les espèces de coraux qui se développement près des mangroves, et d’étudier leurs réponses physiologiques à ces conditions de vie plus difficiles que celles du lagon. Il s’agit de voir si ces espèces qui se développent [p1] près des mangroves se sont adaptées en développant de nouvelles facultés génétiques pour survivre. »


Pour le spécialiste de l’Université de Technologie de Sydney (UTS), David Suggett, professeur agrégé, les enjeux sont importants. Cette expédition conjointe avec l’IRD – une première pour son institut – ne durera qu’une semaine. Une semaine pour répertorier et identifier le plus grand nombre d’espèces de coraux possible, dans des conditions de lumière et de qualité de l’eau particulières. « Les coraux que nous recherchons prospèrent dans les eaux relativement acides et chaudes des mangroves, précise-t-il, la visibilité n'est pas grande, aussi ils passent souvent inaperçus. Mais c'est pourquoi nous sommes là, nous voulons examiner ces populations de coraux uniques pour comprendre comment elles se sont s'adaptées pour prospérer dans des environnements extrêmes potentiellement similaires aux conditions futures pour de nombreux récifs dans le monde entier »...

Communiqué de l'IRD

Source : IRD

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0