Mediaterre

   

Un changement climatique, il y a 100 millions d'années, serait responsable de la disparition des ichtyosaures


Depuis des générations, les enfants (et de nombreux adultes) sont fascinés par le mystère de l'extinction de masse des dinosaures et d'autres animaux préhistoriques. Alors que les paléontologues ont avancé plusieurs théories pour certaines des extinctions en masse, comme un impact cosmique avec un astéroïde il y a 65 millions d'année, l'extinction de plusieurs espèces n'a toujours pas pu être élucidée. L'ichtyosaure marin est l'une d'entre elles.

Du Trias au début du Crétacé supérieur, alors que les dinosaures dominaient la planète, les océans de la planète abritaient différentes espèces d'ichtyosaures. Ils se nourrissaient principalement de poissons et de bélemnites (calamars préhistoriques) et avaient des corps fuselés rappelant des dauphins, ce qui leur permettait de nager rapidement. Ils ont atteint leur apogée pendant le Jurassique et ont disparu au cours du Crétacé, plusieurs millions d'années avant la disparition du dernier dinosaure.

Des théories peu convaincantes sur l'extinction des ichtyosaures

Les chercheurs ont avancé plusieurs théories, se concentrant principalement sur l'approvisionnement alimentaire des animaux, pour expliquer le déclin des ichtyosaures, bien qu'aucune d'entre elles n'a pu convaincre la majorité de la communauté scientifique. Un argument était qu'ils trouvaient difficilement de la nourriture par rapport aux autres prédateurs marins, alors que d'autres théories établissent qu'ils sont morts de faim suite à l'extinction en masse de leur proie principale.

Une équipe de chercheurs de Belgique, de France, de Russie et du Royaume-Uni ont avancé que le changement climatique au cours du Crétacé aurait perturbé les écosystèmes marins et sonné le glas des ichtyosaures. Leurs résultats ont été publiés par la revue Nature Communications.

Les chercheurs ont associé des collections de musées et la documentation décrivant les fossiles d'ichtyosaures et ont développé un arbre généalogique détaillé et mis à jour des nombreuses espèces d'ichtyosaures qui ont existé depuis des millions d'années. Ils ont ensuite effectué une analyse pour étudier les rapports entre toutes les différentes espèces et la manière dont ils ont évolué.

L'une des premières conclusions était que l'hypothèse de la concurrence ne correspond pas aux connaissances disponibles sur les animaux. Ils n'ont pas réussi à déterminer un animal contemporain qui aurait eu la possibilité de dominer les ichtyosaures en matière de nourriture.

Ils ont également écarté la théorie selon laquelle l'extinction de leur source principale d'alimentation, les bélemnites, était la raison du déclin des ichtyosaures, en raison de la diversité importante observée au sein de leur espèce.

Le changement climatique et son impact sur les écosystèmes marins du Crétacé

En élargissant les tests et les analyses pour découvrir les changements environnementaux qui permettraient de comprendre ce mystère, les chercheurs ont découvert que des variations climatiques extrêmes au Crétacé supérieur offriraient un semblant de réponse. On constate de nombreuses preuves géologiques et fossiles qui démontrent un bouleversement environnemental important au début du déclin des premiers ichtyosaures, marqué par des variations de la température de l'eau et des changements chimiques.

«Nos résultats s'appuient sur un ensemble de preuves révélant que l'augmentation du niveau de la mer et les températures océanes auraient profondément réorganisé les écosystèmes marins il y a 100 millions d'années», commente le chercheur principal, Dr Valentin Fischer de l'université de Liège, en Belgique, et de l'université d'Oxford, au Royaume-Uni. «Les ichtyosaures n'ont pas pu s'adapter car leur évolution était très lente pendant les dernières 50 millions d'années de leur règne. Lorsque les changements environnementaux se sont déclenchés plus rapidement, ils n'ont pas réussi à suivre.»

Au moment de leur extinction complète, le paysage marin a considérablement changé et a été marqué par des températures plus élevées, une réduction de la fonte des glaciers et des taux d'oxygène. Ces changements correspondent également à l'extinction éventuelle d'une autre espèce de reptiles marins, les mosasaures.

«Bien que l'augmentation de la température et du niveau de la mer prouvée par des archives géologiques dans le monde entier n'ait pas directement affecté les ichtyosaures, les facteurs associés comme les variations en matière de disponibilité de la nourriture, des routes de migration, des concurrents et des lieux de naissance, sont tous des facteurs potentiels simultanés qui auraient provoqué l'extinction des ichtyosaures», commente le Dr Fischer.

Ainsi, alors que de nombreux autres reptiles marins ont réussi à perdurer, les ichtyosaures n'ont pas pu s'adapter. Néanmoins ces résultats montrent que leur disparition n'aurait pas été spectaculaire, mais s'inscrit plutôt dans un ensemble de changements simultanés, provoqués par le changement climatique et son impact sur les écosystèmes marins.

Lire l'article Cordis


Source : CORDIS
Copyright © Communautés européennes, 2016
La Commission des Communautés européennes, ni aucune personne agissant en son nom ne peut être tenue responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations ci-jointes. Ces informations proviennent du service communautaire d'information sur la R&D (CORDIS). Les services CORDIS sont hébergés par le serveur CORDIS à Luxembourg - http://cordis.europa.eu/ . L'accès à CORDIS est actuellement gratuit.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0