Mediaterre

   

La place de l'horticulture urbaine et périurbaine dans les plans de développement des villes d'Afrique centrale expliquée à Yaoundé.


« La sécurité alimentaire renforcée en milieu urbain en Afrique centrale grâce à une meilleure disponibilité de la nourriture produite localement ». C’est sous ce thème que se sont retrouvées du 14 au 17 mars 2016 à Yaoundé au Cameroun les maires des pays d’Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad). C’était dans le cadre d’un atelier sous-régional consacré au développement de l’horticulture, de l’agriculture et de l’élevage urbain.

D’après Maï Moussa Abari, représentant-résident de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il était question de doter les maires de la sous-région, d’outils nécessaires pour une meilleure prise en compte de l’horticulture dans les plans de développement de leurs villes, et de leur fournir un appui dans la réalisation du projet « villes vertes » lancé en 2012 par la FAO. L’un des objectifs du projet étant de lutter contre la sous-alimentation, le chômage et la dégradation de l’environnement en milieu urbain. Ceci par la création dans les villes des potagers, vergers et jardins dans des espaces bien prédéfinies dans le cadre de plan d’urbanisation. « En associant la gestion des déchets à l’horticulture, on peut préserver l’environnement et encourager la production de vivres frais », a expliqué Tristan Mondah, expert de la FAO.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0