Mediaterre

   

Marchés agricoles : la contribution des femmes demeure en grande partie invisible


Comité pour la Sécurité Alimentaire Mondiale : Intervention de Ramona Duminicioiu sur l'accès au marché des petits producteurs à Rome le 9 juin 2016

Les 8 et 9 juin 2016 se tenait à Rome une réunion du Groupe de travaildu Comité de Sécurité Alimentaire (CSA) sur les marchés liés aux systèmes alimentaires locaux, nationaux et/ou régionaux. Ramona Duminicioiu représente de Ecoruralis, organisation paysanne membre de la Coordination Européenne Via Campesina en Roumanie, y a particulièrement relevé que. dans le monde, plus de 80 pour cent des petits exploitants sont actifs sur des marchés locaux et à l’intérieur de leur pays, et la plupart d’entre eux font du commerce informel.

Ces marchés remplissent des fonctions multiples, qui ne se limitent pas aux seuls échanges de produits. Ce sont aussi des espaces de relations sociales et d'échange des connaissances. Ils sont largement ouverts et accessibles aux petits exploitants et aux autres catégories de personnes souffrant d’insécurité alimentaire, notamment les femmes, et, ainsi, contribuent à la concrétisation de leur droit humain à l’alimentation. Malgré leur importance, les marchés territoriaux sont souvent négligés dans les systèmes de collecte de données, ce qui fait que les politiques publiques ne peuvent pas être décidées à partir de données complètes.

Les femmes, pour leur part, sont surtout présentes sur les marchés informels. De ce fait, la contribution importante qu’elles apportent aux systèmes alimentaires, y compris l’approvisionnement en aliments, et à la croissance économique demeure en grande partie invisible lorsqu’il s’agit d’élaborer des politiques commerciales et des politiques de développement. Elles sont confrontées à des obstacles socio économiques particuliers dans l’accès aux ressources et aux opportunités de commercialisation, ce qui engendre une marginalisation et une violation accrues de leurs droits. Compte tenu de leur importance pour la sécurité alimentaire et les moyens d’existence des petits exploitants, les politiques publiques et les investissements devraient être orientés vers le renforcement, l’expansion et la protection des marchés territoriaux. 

A ce titre, la militante roumaine émet quelques recommandations à l'adresse des décideurs.

[eco-genre]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0