L'ONU appelle les pays du G20 à soutenir le financement des objectifs du développement durable


Au sommet du G20, à Hangzhou, en Chine, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souligné lundi l'importance du financement et des autres mécanismes de soutien afin de mettre en œuvre les Objectifs du développement durable (ODD) et l'Accord de Paris sur le changement climatique, exhortant les pays du G20 à déployer plus d'efforts pour respecter leurs engagements.

« Le Programme pour le développement durable à l'horizon 2030 est un plan universel, intégré et transformateur de l'action pour la paix et la prospérité pour tous sur une planète en bonne santé," a déclaré M. Ban lors d'une session sur le développement inclusif et interconnecté au sommet du G20, se référant aux 17 ODD adoptés par l'Assemblée générale de l'ONU en septembre dernier. « Pour y parvenir, nous avons besoin d'une croissance économique équilibrée, inclusive et durable », a-t-il ajouté

Le Secrétaire général a rappelé que le Programme d'action d'Addis-Abeba, adoptée en Ethiopie l'an dernier, fournit un cadre global pour le financement de la mise en œuvre du Programme 2030 précisant qu'il aligne tous les flux et politiques de financement avec le développement économique, social et environnemental durable.

« Le plan d'action du G20 pour soutenir la mise en œuvre du Programme 2030 témoigne de votre engagement à la réalisation des ODD », a déclaré le chef de l'ONU, reconnaissant le leadership de la Chine pour l'intégration du développement durable dans les travaux du G20.

M. Ban a également salué les dirigeants de la France, de l'Allemagne, du Japon, du Mexique et de la République de Corée pour avoir initié des mécanismes de coordination interministérielle sur la mise en œuvre de l'ODD, appelant tous les dirigeants du G20 à suivre « ces bons exemples ».

« La mise en œuvre du Programme 2030 renforcera notre capacité collective à traiter les risques à court terme et renforcer la résilience à long terme. Voilà pourquoi il est essentiel que le développement durable soit pleinement intégré dans un cadre global de politique macro-économique ", a déclaré le Secrétaire général.

Pour M. Ban, l'initiative du G20 sur le soutien à l'industrialisation en Afrique et dans les pays les moins avancés (PMA) renforcera leur potentiel de croissance et de développement inclusif. « Le rapport de l'ONUDI fournit un cadre global à cet égard », a-t-il indiqué. « Une augmentation des investissements dans les infrastructures et l'industrie, l'accès au financement, le partage et le transfert de technologies, la facilitation du commerce, le renforcement des capacités et l'amélioration des environnements favorables peuvent soutenir la transformation nécessaire », a-t-il précisé.

« Le soutien du G20 à l'accord de Paris sur le financement climatique, adopté en décembre dernier en France, est crucial », a souligné le Secrétaire général. « Maintenant, il est temps de nous assurer que nous remplissons nos engagements sur le financement du climat, y compris l'engagement de fournir 100 milliards de dollars au Fonds vert pour le climat», a-t-il ajouté, décrivant le Fonds comme "une étape importante" pour soutenir les efforts des pays en développement dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris.

Extrait sonore Radio ONU : Mise en perspective: Cristina Silveiro

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0