Mediaterre

   

ONU : La Côte d'Ivoire appelle les pays développés à respecter leurs engagements en faveur des pays en développement


Soulignant la bonne santé économique de son pays, le Président ivoirien, Alassane Ouattara, a déclaré jeudi vouloir mobiliser les moyens nécessaires pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) et a annoncé que son pays déposerait les instruments de ratification de l'Accord de Paris sur les changements climatiques avant la fin de l'année.

« Nous devons poursuivre sans relâche, la mise en œuvre des ODD et du Programme de développement durable à l'horizon 2030 pour les 15 prochaines années », a dit le Président ivoirien lors du débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies.

« Ils nous faut gagner le combat contre la misère et la pauvreté pour éviter à l'humanité, les conséquences dramatiques que pourrait révéler l'échec du développement », a-t-il souligné invitant les pays développés à respecter leurs engagements en faveur des pays en développement dans le cadre de la mise en œuvre des ODD et du financement du développement décidé à la conférence d'Addis Abeba en juillet 2015.

Face aux nombreux conflits en cours, M. Ouattara a jugé que le Conseil de sécurité ne pourra pas les résoudre efficacement s'il garde sa configuration et son fonctionnement actuels. « Mon pays invite tous les Etats membres au sursaut, afin de parvenir à une réforme globale et juste du Conseil de sécurité », a-t-il déclaré, précisant qu'une telle réforme renforcerait la légitimé du Conseil aux yeux du monde entier et plus particulièrement pour les jeunes générations.

Le chef de l'Etat ivoirien a saisi cette occasion pour appeler les Etats membres à soutenir la candidature de son pays à un siège de membre non-permanent du Conseil de sécurité soulignant qu'elle avait déjà reçu le soutien de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'Union africaine.

M. Ouattara a également souligné que la communauté internationale doit se mobiliser pour combattre « avec la plus grand fermeté et la plus grande détermination » le terrorisme et que les Nations Unies doivent, plus que par le passé, coordonner l'engagement international à cet égard. « Si rien n'est fait collectivement pour supporter le coût de la sécurité de tous, nos pays en développement investiront dans leurs sécurité nationale, les ressources qui manqueront demain aux investissements sociaux prioritaires », a-t-il souligné. « Avec les graves conséquences que l'on sait compte tenu de la jeunesse de nos populations ».

« La Nation ivoirienne poursuit son développement et la modernisation de ses institutions », a affirmé le Président ivoirien, rappelant que l'organisation de l'élection présidentielle de 2015 a scellé le retour de la paix et de la stabilité en Côte d'Ivoire.

Avec la levée par le Conseil de sécurité en avril 2016 du régime des sanctions et le départ programmé de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) en juin 2017, le Président ivoirien s'est dit particulièrement fier de ce qu'il considère comme une 'success story' dans l'histoire des opérations de maintien de la paix.

Lire le résumé de l'ONU
Communiqué de l'ONU
Télécharger la déclaration

[ODD2030] [agonu71]

Source : ONU
Photo : ONU

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0