Mediaterre

   

ONU : Guinée équatoriale, les responsables politiques actuels risquent une condamnation collective de l'Histoire, pour avoir conduit l'espèce humaine à l'autodestruction


M. DON AGAPITO MBA MOKUY, Ministre des affaires étrangères et de la coopération de la Guinée équatoriale, a insisté sur le rôle essentiel que les Nations Unies doivent jouer dans un monde complexe, marqué par la pauvreté, le terrorisme, les migrations de masse, l’instabilité politique ou les crises économiques.  Il a appelé à l’unité de la communauté internationale pour créer une véritable démocratie au sein des Nations Unies, protéger la planète pour le bien des générations futures et pour s’entraider en défendant les valeurs humaines, non seulement par le respect des droits de l'homme mais aussi par le respect du droit de l’humanité.  À défaut, les responsables politiques actuels risquent une condamnation collective de l’Histoire, pour avoir conduit l’espèce humaine à l’autodestruction et pour avoir pollué la planète, a-t-il averti.

M. Mba Mokuy a ensuite insisté sur la nécessité de réaliser les objectifs de développement durable afin d’assurer le développement et une existence digne à chaque être humain, tout en rendant hommage à la Position commune africaine, qu’il a jugée très utile à cette fin.  Il a ensuite présenté les ambitions de son pays, qui a intégré les objectifs de développement durable dans son programme « Horizon 2020 » visant à faire à cette date de la Guinée équatoriale un pays émergent.  Il a en outre précisé les engagements internationaux de son pays, notamment pour financer la FAO, l’OMS et l’UNESCO et pour aider à la recherche d’un vaccin contre la malaria.

Face à la violence du monde, le Ministre s’est félicité de l’adoption de la Déclaration de New York sur les déplacements massifs de migrants et réfugiés avant de condamner ceux qui soutiennent et approvisionnent en armes les belligérants, y voyant une politique qui ne peut causer que mort et désolation et aggraver la crise des migrants et des réfugiés.  Il a également demandé l’arrêt de la prolifération nucléaire et l’adoption d’une culture de paix.  « Dès qu’une seule nation est en guerre, nous sommes tous en guerre », a-t-il affirmé.  Le Ministre a par ailleurs annoncé que son pays, État Membre des Nations Unies depuis bientôt 48 ans, serait candidat à un poste de membre non permanent du Conseil de sécurité dans deux ans.  Il a également jugé indispensable de réformer le système des Nations Unies et déploré que l’Afrique n’ait toujours pas de siège permanent au sein du Conseil de sécurité.

Lire le résumé de l'ONU

[ODD2030] [agonu71] 

Source : ONU
Photo : ONU

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0