Mediaterre

   

ONU : République centrafricaine : changements climatiques, l'Afrique paie plus de prix alors qu'elle n'est que victime


M. FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, Président de la République centrafricaine, a remercié la communauté internationale pour « son soutien inestimable » à son pays « qui a retrouvé la saturabilité et la légalité constitutionnelle aujourd’hui ».  Il a aussi rendu hommage à l’action de l’ONU qui a déployé des forces internationales qui œuvrent à la sécurisation et la consolidation de la paix en République centrafricaine (RCA).  La RCA vient de renouer avec le processus démocratique, mais la situation reste encore fragile, a-t-il indiqué.  Il a fait part de son ambition de rassembler les Centrafricains autour d’un projet de reconstruction de l’État afin qu’ils deviennent maîtres de leur destin et du développement de leur pays.  Ainsi, le Gouvernement a établi des priorités qui se regroupent sous la forme de piliers; la paix et la sécurité, la réconciliation nationale, la réforme de l’administration, la relance économique, la justice et les droits de l’homme.

Il s’agit, en matière de paix et sécurité, d’appliquer rapidement le programme de désarmement, démobilisation, rapatriement et réintégration (DDRR).  Pour réformer le secteur de la sécurité, le Président a appelé les partenaires de la RCA à se mobiliser pour le financement de ce volet au cours de la prochaine conférence de Bruxelles prévue le 17 novembre prochain.  En outre, le Gouvernement centrafricain a engagé, avec le concours de la communauté internationale, des actions pour assurer la présence des pouvoirs publics sur l’ensemble du territoire et garantir la paix et la sécurité.  De même, des mesures d’urgence ont été prises en vue de la refondation des Forces armées centrafricaines (FACA).  Pour y parvenir, il a plaidé pour la levée totale de l’embargo sur les armes imposé à la RCA, laquelle ne se justifie plus aujourd’hui, a-t-il estimé.  Il a également parlé des mesures en vue de renforcer le secteur de la justice, afin de lutter contre l’impunité, et pour relancer l’économie du pays.  Il a appelé à l’accompagnement de tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux du pays afin de mener à bien ces divers chantiers.

M. Touadéra a par ailleurs fait part de la volonté de la RCA de réaliser les objectifs de développement durable de manière participative.  Le Gouvernement a déjà engagé la préparation du Programme de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA).  Ce Programme comprend des actions d’assistance humanitaire, de relèvement précoce et de développement, et ses trois axes d’intervention sont la paix, la réconciliation et la sécurité; le renouvellement du contrat social entre l’État et la population; et le relèvement économique et la relance des secteurs productifs.  Le Président s’est ensuite réjoui de l’engagement des États Membres à privilégier une solution plus humaine à la question des migrants et des réfugiés.  En RCA, des solutions durables pour le retour des populations déplacées à l’intérieur comme hors du pays sont à l’étude.  

Il n’est pas juste que l’Afrique paie plus de prix alors qu’elle n’est que victime, a-t-il dénoncé en évoquant la question des changements climatiques.  Il a demandé à la communauté internationale de mettre en place un mécanisme adéquat pour soutenir l’Afrique.  Il a insisté pour que les engagements pris lors de la Conférence de Paris sur le climat soient respectés. 

Lire le résumé de l'ONU
Télécharger la déclaration 

[ODD2030] [agonu71] [CdP21-climat], [CdP22-climat]

Source : ONU
Photo : ONU

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0