Mediaterre

   

Rendre les femmes plus autonomes par l'accès à la propriété foncière


Les femmes représentent 50,1 % de la population du Cameroun. Elles produisent 70%  des denrées alimentaires dans un environnement ou 60% de la main d’œuvre nationale exerce dans l’agriculture et principalement rurales. Ces chiffres sont de Transparency International – Cameroun. L’Ong estime que cette importance numérique est inversement proportionnelle à leur autonomisation, notamment en ce qui concerne la propriété foncière ; en cause, un déficit de leadership lui-même découlant d’une insuffisance d’informations et de formation des femmes rurales sur ces questions.

Ce 20 octobre 2016, TI Cameroun a regroupé à Mfou, une localité située dans la banlieue de Yaoundé, capitale camerounaise, des associations féminines, des organisations de la Société civile et Groupement d’initiative commune, plus de 2000 femmes en vue du renforcement de leurs capacités dans divers secteurs d’activités sur le leadership en suscitant leur participation dans les actions de développement local, en améliorant leur pouvoir décisionnel.

Les activités de 20 octobre ont débouché sur la création d’un Comité de veille d’action citoyenne (COFEVAC) pour la préservation des droits fonciers des femmes rurales de la localité. Si l’expérience est bénéfique ici, elle pourrait être dupliquée dans plusieurs zones rurales du Cameroun.

[eco-genre] 

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0