La neutralité en matière de dégradation des terres au niveau national


La Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification (CNULCD) et son Mécanisme mondial (MM) publient le document « Achieving Land Degradation Neutrality at the country level Building blocks for LDN target setting ».

La désertification menace les moyens de subsistance de 1 milliard de personnes dans plus de 100 pays, et chaque année 12 million d'hectares de terres arables sont perdus à cause de la sécheresse. L'étendue et la gravité de la dégradation des terres dans le monde entier, combinées avec les effets négatifs du changement climatique, la croissance démographique, et une demande sans cesse croissante pour les ressources naturelles, nécessite une action immédiate et forte. Les coûts économiques de la désertification et de la dégradation des terres sont estimés à 490 milliards de dollars par an. Éviter la dégradation des terres par le biais de la gestion durable des terres peut générer jusqu'à 1,4 billion de dollars américains en bénéfices économiques.

Les politiques et les programmes visant à stopper et inverser la dégradation des terres ont longtemps souffert de l'absence d’un objectif global, clair, quantitatif, et limité dans le temps pour guider l'action et réaliser des progrès mesurables. En octobre 2015, les pays Parties à la CNULCD ont atteint un accord décisif sur le concept de neutralité en matière de dégradation des terres (NDT).

Cette publication explique, en termes pratiques, comment mettre en œuvre le concept évolutif de la NDT. Quatre « blocs de construction » constituent la base du processus d'établissement des cibles NDT. Ce processus a été mis au point avec la direction scientifique de l'Interface science-politique (SPI) de la CNULCD et les commentaires reçus des pays Parties et des parties prenantes.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0