Déclaration de Son Excellence M. Emmanuel Niyonkuru, Ministre de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de l'Urbanisme du Burundi, à la COP22


REPUBLIQUE DU BURUNDI
Votre Majesté le Roi Mohammed VI,
Excellences Messieurs les Chefs d’Etat,
Excellences Mesdames, Messieurs les Chefs des Gouvernements,
Excellence Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies,
Excellence Madame le Secrétaire Exécutif de la CCNUCC,
Excellences Mesdames, Messieurs, tout protocole observé,


Au nom du Gouvernement et du Peuple Burundais, l’honneur nous échoit de prononcer ce discours aux cérémonies d’ouverture de la 22ème Conférence des Parties (COP 22) pour présenter nos sincères remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Gouvernement et au Peuple Marocain pour l’hospitalité et l’accueil chaleureux réservés à notre délégation dès notre arrivée à ce jour.
Permettez-nous aussi d’adresser toutes nos félicitations à son Excellence Monsieur Saleheddine Mezouar pour son élection à la présidence de la COP22, qui doit être d’opérationnalisation de l’Accord de Paris.


Excellences, Mesdames, Messieurs
L’Accord de Paris est une lueur d’espoir pour le Burundi qui connaît une forte vulnérabilité due aux changements climatiques. Un pays où les catastrophes naturelles répétitives occasionnent des pertes en vies humaines et matérielles avec des conséquences qui en découlent.


Excellences, Mesdames, Messieurs
Le Gouvernement du Burundi vient d’adopter la Politique, la Stratégie et le Plan d’Actions sur les changements climatiques, le code forestier révisé, l’étude de vulnérabilité au changement Climatique et une stratégie de communication en la matière. Il vient ensuite de mette en place une Plateforme Nationale de

Réduction des Risques et de Gestion des Catastrophes. Le processus de ratification de Paris est avancé.
En plus du PANA, du SANA, des Communications Nationales, il est dans le processus du Programme National d’Adaptation et d’élaboration du rapport biennal etc. De plus, le Burundi continue la mise en oeuvre des différents outils à travers des projets et programmes spécifiques dans les secteurs identifiés comme vulnérables (Ressources en Eau, Energie, Agriculture, Santé, Paysages et Déchets avec un accent sur les POPS, etc.).
De plus, la préoccupation du Burundi est l’économie verte basée sur la vision 2025 du pays, les Objectifs du Développement Durable et la mise en oeuvre des recommandations de Rio 20. Le gouvernement du Burundi s’est donc engagé sur la trajectoire d’intégration des questions du changement climatique dans les programmes national et sectoriels de développement.

Mesdames et Messieurs,
Distingués Excellences,
Le Burundi salue la bienveillante vision de Sa Majesté le roi Mohammed VI, à travers sa politique d’ouverture de promotion de la coopération Sud-sud et qui constituera un cop d’accélérateur a la réussite de la cop22.
Nous ne saurions terminer notre propos sans remercier les Parties pour les avancées déjà enregistrées dans la ratification de l’accord de Paris. Nous les invitons à honorer leurs engagements quitte à promouvoir l’adaptation, l’atténuation, la technologie, le renforcement des capacités appropriée, l’accès facile aux financements et que les que les mécanismes de financement respectent les directives de la Convention. L’heure de l’action a sonné.
A nos partenaires, pour leurs soutiens indéfectibles, nous disons merci.
Vive la Coopération Internationale


Je vous remercie !

Télécharger la déclaration

Suivez la Cdp22 avec Mediaterre 

[CdP22-climat]

Source : Captation vidéo réalisée en direct de la COP22 de Marrakech (Convention Climat) par les services des Nations Unies. Segment de haut niveau de COP22 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Marrakech, 15 novembre 2016.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0