À l'occasion de la Journée internationale de la montagne, l'UNESCO lance un appel mondial pour protéger les sites montagneux du patrimoine mondial


En célébrant la Journée internationale de la montagne, sa riche diversité et l'identité des cultures de montagne du monde, nous reconnaissons le lien profond des communautés et des individus avec ces domaines majestueux et uniques où l’on trouve de nombreux sites naturels et culturels du patrimoine mondial d'une valeur universelle exceptionnelle. Ces sites englobent non seulement des caractéristiques géologiques et des écosystèmes différents, mais également des paysages culturels uniques qui combinent des œuvres de la nature et de l'humanité, exprimant ainsi une relation longue et intime entre les peuples et leur environnement naturel, à travers notamment de puissantes associations religieuses, artistiques ou culturelles.

Certains sites reflètent des techniques spécifiques d'utilisation des terres qui garantissent et maintiennent la diversité biologique. D'autres, associés dans l'esprit des communautés à de puissantes croyances et des coutumes traditionnelles, incarnent un rapport spirituel exceptionnel des humains avec la nature. Les paysages culturels - terrasses cultivées, jardins ou lieux sacrés sur les hautes montagnes - témoignent du génie créateur, du développement social et de la vitalité imaginative de l'humanité.

Au fil des générations, les peuples des montagnes ont développé leur identité, leur vision du monde, leur vie spirituelle, leurs traditions, leur patrimoine et leurs moyens de subsistance en étroite association avec leur environnement naturel. Le Parc national de Sagarmatha au Népal est une destination bien connue pour son tourisme de montagne, comprenant l’Everest, le rare léopard des neiges et d’importantes colonies de peuplement Sherpa. Le paysage alpin de Hallstatt-Dachstein en Autriche, combiné à la tradition minière du sel, témoigne de l'interaction entre les gens et leur environnement depuis la préhistoire. Le mont Lushan en Chine est un centre spirituel et culturel avec des temples bouddhistes et taoïstes et des points de repère du confucianisme. Des cèdres de Dieu (Horsh Arz el-Rab) au pied du Mont al-Makmel abritent d’anciens monastères chrétiens sur des promontoires accidentés et éloignés, et le sanctuaire historique du Machu Picchu au Pérou révèle des réalisations artistiques, architecturales et d'utilisation des terres. Ce ne sont là que quelques-uns des lieux précieux qui illustrent la riche diversité bio culturelle des régions de montagne.

À l'occasion de la Journée internationale de la montagne, l'UNESCO lance un appel mondial pour protéger les sites montagneux du patrimoine mondial, dont bon nombre sont confrontés à des menaces de développement rapide, de catastrophes naturelles, de changements climatiques ou de défis socio-économiques. La politique de développement durable du patrimoine mondial adoptée en 2015 aide les États parties à la Convention du patrimoine mondial de 1972 et les autorités locales et nationales à adapter dles initiatives pertinentes pour y remédier.

Nous devons agir ensemble pour protéger ces lieux si spéciaux. Nous devons révéler et soutenir la grande diversité des interactions entre les peuples et leur environnement de montagne et protéger les cultures de montagne traditionnelles vivantes et préserver les traces de celles qui ont disparu.

Compte rendu de l'UNESCO

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0