Cartographie des flux financiers alignés à la REDD+ en Côte d'ivoire : mesure des progrès et recommandations


La Cartographie des flux financiers alignés à la REDD+ en Côte d’Ivoire offre un diagnostic de la nature et du volume des flux financiers, déboursés en 2015 par l’État ivoirien et ses partenaires techniques et financiers qui contribuent déjà à la lutte contre la déforestation. Elle vise à la fois à mesurer les progrès dans la mobilisation de financements contribuant à la lutte contre la déforestation et à identifier les besoins et opportunités d’appui pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale REDD+.

Les principales conclusions sont les suivantes :

- Les moyens ne sont pas encore à la hauteur des ambitions. Les niveaux actuels de financement ne représentent qu’une part limitée des besoins d’investissement attendus pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale REDD+.

- Les forêts doivent devenir une priorité nationale de planification.

- La Côte d’Ivoire et ses partenaires ont l’opportunité de « verdir » une part importante des investissements existants. Cela augmenterait de plus de cinq fois les dotations disponibles au soutien des politiques et mesures zéro déforestation.

- Un appui conséquent aux mesures habilitantes de la REDD+ est nécessaire afin de provoquer l’effet de levier permettant d’augmenter les financements contribuant positivement à la lutte contre la déforestation. En particulier, le financement de l’aménagement du territoire est insuffisant.

- La Côte d’Ivoire a l’opportunité d’améliorer l’efficacité des financements existants et de générer de nouvelles sources de financement, en particulier au travers de nouvelles mesures fiscales, d’incitations pour les collectivités locales et de la création d’un Fonds national REDD+.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0