En Egypte, la production d'énergie renouvelable ravive l'espoir de créer des emplois


«Le projet, essentiellement destiné à diversifier les sources d’énergie,... a aussi contribué à augmenter les possibilités d’emploi.»  Peter van Rooij, Directeur du Bureau de l’OIT du Caire

El-Desouky Refaat cherchait désespérément une bombonne de gaz dans son village. Il avait presque perdu tout espoir quand il a appris qu’un projet pilote allait être mis en place dans sa région pour produire du biogaz à partir des déchets agricoles.

«L’unité de biogaz produit actuellement l’équivalent de deux bombonnes de gaz par mois. En outre, le fermenteur fournit des engrais biologiques de grande qualité pour protéger nos récoltes des vers, des insectes et des parasites, ainsi que nos semences herbacées. Le rendement a augmenté et le coût des fertilisants a été économisé», déclare El-Desouky Refaat.

Le projet pilote sur le biogaz a rassemblé le projet OIT-Canada «Des emplois décents pour les jeunes en Egypte » et le ministère égyptien de l’Agriculture, sous les auspices du gouvernorat de Port-Saïd. Le projet est non seulement bénéfique pour l’environnement mais il l’est aussi pour la santé et les moyens d’existence de la famille d’ El-Desouky Refaat et des autres membres de la communauté.

Il n’est donc pas surprenant que le projet ait été sélectionné comme l’un des meilleurs projets de développement du pays en 2016 et qu’il soit présenté dans le rapport du Centre d’information et d’appui à la décision (IDSC) du gouvernement égyptien: «Examen des projets de développement réussis dans les gouvernorats égyptiens».

«C’est une solution gagnante pour tous dans un pays qui compte une forte densité animale. Le projet, essentiellement destiné à diversifier les sources d’énergie, a proposé une méthode verte alternative de gestion des déchets et a finalement abouti à la production d’engrais biologiques», explique Peter van Rooij, Directeur du Bureau de l’OIT du Caire.

«De plus, il a aussi contribué à augmenter les possibilités d’emploi et a dispensé la formation nécessaire pour renforcer les compétences et l’expertise requises dans le domaine du biogaz».

Communiqué de l'OIT

[ODD2030-07], [ODD2030-09], 

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0