Mediaterre

   

Le programme de "Renforcement de petits producteurs ruraux africains" pour sortir 210 000 ménages ruraux de l'ornière


L’ONG néerlandaise ICCO-Coopération a lancé officiellement, le jeudi 23 février 2017, à Ouagadougou son programme de « Renforcement de petits producteurs ruraux africains », dénommé STARS en anglais.

Pour l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), réduire la faim et la pauvreté en Afrique passe par le financement de petits producteurs.

L’ONG néerlandaise ICCO-Coopération a fait sienne cette conviction et a initié le programme de « Renforcement de petits producteurs ruraux africains », dénommé STARS en anglais. Couvrant la période 2016-2020, le projet mis en œuvre au Burkina Faso, au Sénégal, en Ethiopie et au Rwanda vise l’accès de 210 000 ménages ruraux aux marchés financiers et aux services agricoles.

Le lancement officiel des activités de STARS au « pays des Hommes intègres » est intervenu, le jeudi 23 février 2017, à Ouagadougou. A en croire, le coordonnateur de STARS au Burkina Faso, Dominique Owekisa, le programme consistera à améliorer l’accès aux services financiers de 50 500 agriculteurs ruraux dont 50 % de femmes répartis sur tout le territoire national. Il mettra l’accent sur les filières karité et sésame.
Ce, à travers l’approche « Accès des pauvres aux marchés ».

Il s’agira, selon lui, de permettre aux bénéficiaires d’avoir des prêts agricoles individuels ou en groupes solidaires en les reliant à cinq institutions de microfinance (IMF). Lesquelles sont : l’Union régionale des COOPEC du Nazinon (URC-Nazinon), la Première agence de microfinance (PAMF), l’Union des Baoré tradition d’épargne et de crédit (UBTEC), le Groupe d’accompagnement à l’investissement et à l’épargne (GRAINE) et l’Association inter instituts ensemble et avec (ASIENA). « En partenariat avec la fondation MasterCard et notre programme ICCO Terrafina Microfinance, nous soutiendrons ces IMF pour qu’elles développent et offrent des produits financiers spécifiques et durables aux producteurs », a expliqué M. Owekisa.

Lire la suite sur le siteweb de Burkinapmepmi.com

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0