Mediaterre

   

Hammerson lance sa stratégie " Net Positive "


Un programme RSE ambitieux pour apporter une contribution positive dans quatre domaines clés d’ici 2030

 

Hammerson PLC présente aujourd'hui sa stratégie « Net Positive », par laquelle le Groupe entend s’assurer de l’impact positif de ses activités, tant en matière environnementale qu’au plan socio-économique, à horizon 2030. C’est la première fois qu’une foncière en immobilier commercial s’engage de façon aussi large, et ce au niveau global. Cette nouvelle stratégie s’inscrit dans le cadre de Positive Places, le programme d’engagement RSE d’Hammerson lancé en 2012, et en ligne avec la mission d’Hammerson : créer des destinations commerciales qui génèrent de la valeur ajoutée pour toutes les parties prenantes, tout en veillant à ce que leurs activités aient un impact positif et durable pour les générations futures.

 

Avec Net Positive, le Groupe s’est fixé des objectifs ambitieux pour obtenir un impact positif de l’ensemble de ses activités en Europe sur quatre axes stratégiques où ses activités ont l’impact le plus important : les émissions de dioxyde de carbone, l’optimisation des ressources, la consommation d’eau et l’axe socio-économique.

 

Emissions de carbone

 

Ce que cela englobe :

  • Les émissions de CO2 générées par les parties communes et les bureaux des centres commerciaux, ainsi que celles liées aux activités de l’entreprise et aux déplacements professionnels ;
  • Les émissions de CO2 liées à l’énergie consommée par les locataires ;
  • Le contenu carbone des matériaux de construction ;
  • L’énergie consommée lors de la construction de nouveaux actifs.

 

Ce à quoi Hammerson s’engage :

  • Minimiser les émissions de CO2 grâce à des initiatives visant à l’amélioration de son efficacité énergétique, comme l’installation d’éclairages LED, l’utilisation de systèmes de pilotage performants et une gestion optimisée ;
  • Équiper ses actifs existants et nouveaux développements de systèmes de production d’énergie renouvelable et utiliser autant que possible l’énergie générée sur ses sites ;
  • Concevoir les futurs développements de sorte qu’ils génèrent en activité un minimum d’émissions de CO2 ;
  • Veiller à ce que ses actifs s’approvisionnent, autant que faire se peut, à 100% en énergie renouvelable ;
  • Favoriser les nouvelles initiatives permettant de compenser les émissions restantes, en investissant dans des projets hors site et dans les énergies renouvelables.

 

A l’horizon 2030, le Groupe s’engage au travers de ces différents objectifs à diminuer les émissions de C02 liées à ses activités de 757 200 tonnes au total, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 85 000 foyers.

 

Ce qui a déjà été fait :

En France, entre 2006 et 2015, la consommation d’énergie du parc de centres commerciaux d’Hammerson a été réduite de 30% à périmètre comparable. L’objectif pour 2018 est de réduire de 10% supplémentaires la consommation globale du parc par rapport à 2015. Pour y parvenir, l’installation de panneaux photovoltaïques est à l’étude sur plusieurs centres du portefeuille. Hammerson France continuera également de promouvoir, à travers ses baux verts en vigueur depuis 2008, des actions concrètes permettant d’élever le niveau écologique de chaque centre commercial. Fin 2016, 70% des baux signés auprès des locataires étaient des baux verts.

 

Au niveau groupe, Hammerson est parvenu depuis 2006 à réduire le volume de CO2 émis par ses actifs sous gestion de 33 000 tonnes environ (35 %) en cumulé, soit l’équivalent des émissions générées chaque année par 3 800 foyers.

 

 

Optimisation des ressources

 

Ce que cela englobe :

  • Tous les déchets résultant de l’exploitation des centres, y compris ceux issus des activités des locataires ;
  • Tous les déchets liés aux développements.

 

Ce à quoi Hammerson s’engage :

  • Réduire au maximum la génération de déchets sur ses actifs en exploitation et favoriser autant que possible le recyclage et la réutilisation de matériaux de rebut sur ses sites ;
  • Collaborer avec les entrepreneurs en bâtiment pour minimiser la production de déchets occasionnée par la construction ou la démolition de nos développements et maximiser leur réutilisation et leur recyclage ;
  • Gérer les déchets issus des développements dès la phase de conception pour en réduire la production ;
  • Minimiser l’utilisation de ressources non recyclées et non renouvelables en mettant en place des normes de conception applicables à l’ensemble de ses activités, aménagements compris ;
  • Élaborer des solutions novatrices pour compenser l’usage de matières premières et tous les déchets mis en décharge.

 

Ce qui a déjà été fait :

 

En France, le parc de centres existants pratique depuis plusieurs années le tri sélectif des cartons, plastiques, verre et déchets organiques. Ainsi à fin 2016, le taux de recyclage moyen des centres commerciaux Hammerson a atteint 55%.  Les centres Les Terrasses du Port à Marseille, Italie Deux à Paris et Saint Sébastien à Nancy ont atteint en 2016 une performance proche de 70%. A l’horizon 2025, l’objectif est de revaloriser 100% des déchets pour l’ensemble du patrimoine français, avec un taux de recyclage de 75%.

 

Au niveau Groupe, depuis 2015, 33 000 tonnes de déchets ont été recyclées ou réutilisées, soit l’équivalent du poids de 6 600 éléphants adultes.

 

 

Consommation d’eau

 

Ce que cela englobe :

  • L’eau consommée par le bailleur ;
  • L’eau consommée par les locataires, dès lors que le bailleur est en mesure d’influer sur l’usage ;
  • L’eau consommée dans le cadre des opérations de construction.

 

Ce à quoi Hammerson s’engage :

  • Réduire la consommation d’eau potable issue des réseaux de distribution dans ses actifs sous gestion en adoptant des programmes d’efficacité hydrique ;
  • Minimiser les besoins en eau des nouveaux développements en y travaillant dès leur conception ;
  • Investir dans des technologies de collecte et de recyclage des eaux dans les actifs sous gestion où cela s’avère possible ;
  • Identifier et participer à des projets de reconstitution des ressources en eau ou de recyclage des eaux usées afin de compenser la consommation d’eau potable.

 

Ce qui a déjà été fait :

 

En France, sur la période 2010-2015, la consommation d’eau des parties communes et des parties privatives a été réduite de 15%, soit 52 112 m3 à périmètre comparable, l’équivalent de plus d’un million de douches ! L’objectif est de réduire cette consommation de 10% supplémentaires d’ici 2020.

 

 

Socio-économique

 

Ce que cela englobe :

  • Emploi et formation ;
  • Investissements et entrepreneuriat local ;
  • Santé et bien-être, culture, solidarité, éducation et jeunesse.

 

Ce à quoi Hammerson s’engage :

  • Investir dans des programmes de formation et de développement des compétences pour l’ensemble de notre portefeuille et de nos développements ;
  • Définir une stratégie précise de développement de sites reflétant les besoins des territoires sur lesquels le Groupe est implanté et la mettre en œuvre à travers son programme de gestion des actifs et de développement ;
  • Élaborer, pour chaque actif, un plan d’engagement auprès de la communauté locale répondant aux grands enjeux du territoire concerné ;
  • Définir des référentiels pour chaque zone et mesurer les résultats obtenus en fonction de ces objectifs.

 

 

 

 

Ce qui a déjà été fait :

 

En France, Hammerson soutient chaque année de nombreuses initiatives qui favorisent le dynamisme économique des territoires où ses centres sont présents :   

o   Hammerson France est l’unique foncière à avoir mis en place, en 2011, un partenariat national avec Pôle Emploi visant à favoriser l’emploi local. Pour 2015 seulement, ce partenariat a permis l’embauche de 500 personnes.

o   Hammerson France a également mis en place un partenariat avec Initiative France au niveau local et national. Ce partenariat a permis de contribuer concrètement depuis 2011 à la création de plus de 5 700 nouvelles entreprises sur les territoires où sont implantés ses centres commerciaux, générant un total de près de 15 100  emplois. A travers l’action des créateurs et des prêts consentis par Initiative France et par les banques, le partenariat a permis un investissement local de 425 millions d’euros sur 5 ans.

o   Les activités sociétales (solidarité, développement économique, éducation, etc.) des centres Hammerson en France ont également permis de réaliser 343 actions au niveau local depuis 2013, représentant une contribution d’Hammerson de 689 000 euros.

 

 

Pour atteindre ces objectifs ambitieux d’ici 2030, Hammerson a élaboré un plan articulé autour de trois phases distinctes :

 

  • 2016 - 2020 : focus sur les impacts relevant de la responsabilité du bailleur uniquement ;
  • 2021 - 2025 : prise en considération des impacts relevant de la responsabilité du bailleur ainsi que de ceux liés aux nouveaux développements ;
  • 2026 - 2030 : prise en considération des impacts relevant de la responsabilité du bailleur, des développements et des locataires.

 

« Les objectifs ambitieux que nous nous fixons aujourd'hui avec notre stratégie Net Positive témoignent de notre engagement à impulser le changement sur notre marché et constituent la suite logique de notre programme Positive Places lancé il y a 5 ans », confie Jean-Philippe Mouton, Président d’Hammerson France.

« Au cours des dix dernières années, nous avons mis en œuvre au niveau Groupe la stratégie la plus ambitieuse du secteur, qui nous a permis de réduire notre empreinte carbone et notre consommation d’énergie et a eu des retombées socio-économiques majeures pour les communautés et les territoires où nous sommes implantés. Avec Net Positive, nous entendons franchir un nouveau cap. »

 

David Atkins, Président d’Hammerson PLC : « Grâce au travail que nous menons aux côtés des commerçants de nos centres, de nos partenaires entrepreneurs en bâtiment, de nos consultants et fournisseurs, nous avons déjà permis l’émergence de projets contribuant à cet engagement. Je suis fier qu’Hammerson ait été la première société foncière à établir des objectifs aussi larges au niveau global et convaincu que, en étendant ce programme à l’impact de l’activité de nos commerçants, nous pourrons soutenir au mieux nos enseignes et proposer des actifs parfaitement adaptés au monde de demain ».

 

Pour concevoir sa stratégie Net Positive, Hammerson a été accompagné par JLL Upstream Sustainability Services.

 

 

 

A propos d’Hammerson

Hammerson PLC est un groupe d’investissement, de développement et de gestion immobilière, coté au London Stock Exchange, développant ses activités au Royaume-Uni, en Irlande et en France. Il s’agit d’une des dix premières foncières européennes avec un patrimoine valorisé à près de 12 milliards d’euros au 31 décembre 2016, composé de 23 centres commerciaux, 18 retail parks et d’un investissement dans 19 villages de marques.

Le portefeuille d’Hammerson France est valorisé à 2,532 milliards d’euros au 31 décembre 2016. Présent depuis plus de 30 ans en France, Hammerson France possède et gère 9 centres commerciaux de taille régionale qui attirent près de 100 millions de visiteurs par an : Italie Deux (Paris 13e), Les 3 Fontaines (Cergy), Espace St Quentin (Saint-Quentin-en-Yvelines), O’Parinor (Aulnay-sous-Bois), Le Jeu de Paume (Beauvais), Les Terrasses du Port (Marseille), Nicétoile (Nice), Place des Halles (Strasbourg) et Saint Sébastien (Nancy). Plus d’infos sur www.hammerson.fr ou Twitter.

 

 

Contacts presse :

HAMMERSON France / Anne-Laure Bellon, albellon@hammerson.fr / 01 56 69 30 30

Elan-Edelman / Astrid Billard, hammerson@elanedelman.com / 01 86 21 50 33

 

 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0