Mediaterre

   

Les jeunes, pionniers de l'innovation en matière d'environnement


L’innovation sort de la tête des enfants ! Nés dans un siècle inquiet de l’avenir de notre planète ou dans un grand dépotoir laissé par leurs aïeux, ils sont sensibles, graves ou entreprenants face à leur futur. Et surtout, ils ne sont pas avares d’idées de génie !

Le chef de file incontesté de ce combat de chaque minute, le jeune Néerlandais Boyan Slat. A 21 ans, il a imaginé un procédé pour nettoyer nos océans.

Pour rappel, nous avons réussi à créer un septième continent à base de déchets plastiques.

Près de 3,5 millions de km2 de détritus, qui représentent concrètement un tiers de la superficie de l’Europe et cinq fois celle de la France, un continent qui ne cesse de croître. Celui-ci est situé dans le Nord-est du Pacifique entre la Californie et Hawaï. Et bien sûr, un peu partout dans nos mers et océans, qui n’a pas vu flotter des sachets en plastique, des bouteilles d’eau et autres produits de notre négligence ?

L’invention de Boyan est simple. Son projet Ocean Cleanup propose de fixer un immense filet au fond de l’océan pour récolter les déchets plastiques. En forme de V, celui-ci utilise le flux du courant marin naturel pour attirer les infâmes. Les déchets sont ensuite stockés et recyclés.

Un prototype a été mis à l’essai en mer du nord et un autre devrait voir le jour au Japon au large de l’île Tsushima. Et d’ici 2020, si tous les essais sont concluants, des filets à grande échelle devraient être mis en place dans l’Océan Pacifique.

Bas les pailles

Pour anticiper la pollution plastique de nos océans, 4 jeunes filles ont lancé un appel d’urgence à combattre  la plastification de nos eaux avec Bas les pailles, une pétition lancée sur change.org.

Un constat : les pailles échapperaient  au recyclage. Et viennent agrandir les 8 millions de tonnes de déchets qui finissent sous l’eau. Un chiffre alarmant : un demi-milliards de pailles sont utilisées uniquement aux États-Unis par jour ! Les conséquences sont sans appel. Chaque année, 1,5 million d’animaux meurent à cause du plastique. Alors fini les cocktails d’été au bord de plage, ou sinon un geste simple : à la poubelle !

La santé n’est pas en reste

En matière de santé, les jeunes sont également riches en ressources. Bishop Curry, un Américain âgé de 10 ans a inventé un objet permettant de déceler la présence d’un enfant dans une voiture et d’apporter de l’air frais en cas de température élevée. Près d’une quarantaine d’enfants seraient morts  ainsi aux Etats-Unis en 2016. Son invention baptisé Oasis, de couleur rose, souffle de l’air froid sur l’enfant. Un prototype simple, mais déjà les groupes automobiles commencent à s’y  intéresser.

Santé toujours, le soutien-gorge détecteur de cancer imaginé par un étudiant Mexicain après la double mastectomie de sa mère. Agé de 18 ans, Julian Rios Cantu a intégré des capteurs sensoriels, à peu près 200,  qui évaluent la texture, la température et la couleur de la peau de seins. La femme doit porter le soutien-gorge entre 60 et 90 minutes par semaine pour obtenir des mesures régulières. Si la chaleur augmente sensiblement, cela signifie que le débit sanguin est plus important et que les vaisseaux alimentent quelque chose, peut-être des cellules cancéreuses. Les données sont envoyées par Bluetooth sur une application qui analyse les données grâce à nos amis les algorithmes.

Vous l’aurez compris les jeunes sont l’avenir du monde. Les exemples sont nombreux sur tous les continents ! Ne devrait-on pas les impliquer un peu plus dans la création de notre nouveau monde ? Qu’en pensez-vous ?

Pour en savoir plus :

Source : Karine Jehelmann pour GaiaPresse

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0