Mediaterre

   

Pour le WWF, la session de Bonn sur le climat donne des bases encourageantes vers la COP23


Selon les observations de Manuel Pulgar-Vidal, directeur international Climat & Énergie au WWF, « il est encourageant de voir que le débat ne s’est pas transformé autour de la légitimité ou non de l’Accord de Paris mais s’est bel et bien tourné sur les détails de son application. Cela envoie un signal fort que les négociations sur le climat n’ont pas été paralysées par les incertitudes politiques actuelles. Les négociateurs se sont ici engagés dans des discussions techniques nécessaires pour pouvoir avancer à la COP23 sur les règles d’application de l’Accord de Paris. »

Manuel Pulgar-Vidal a mis l’accent sur l’urgence que tous les pays relèvent équitablement l’ambition climatique, avec la mobilisation des villes, des entreprises et du public pour l’action climatique. « Les mois à venir sont cruciaux pour assurer l’élan politique nécessaire sur l’ambition climatique. Les dirigeants sont attendus aux prochaines échéances internationales du G7 et du G20 pour faire preuve de leur engagement à mettre en œuvre l’Accord de Paris et à accélérer l’action climatique. »

Si nous n’attendions pas pour cette session un rythme élevé des discussions, les sujets techniques doivent maintenant progresser plus rapidement. « Avec seulement 18 mois pour finaliser toutes les règles d’application de l’Accord de Paris, il va falloir accélérer la cadence » ajoute Manuel Pulgar-Vidal.

La COP23 se déroulera à Bonn entre le 6 et le 17 novembre 2017, sous la présidence des Fidji. C’est la première fois qu’un État insulaire va mener les négociations. « La future présidence fidjienne de la COP23 a fait forte impression à Bonn et est désireuse d’assurer le succès de la prochaine COP. »

Communiqué du WWF

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0