Climat : la décision des Etats-Unis de se retirer de l'Accord de Paris est une " déception majeure ", selon le chef de l'ONU


Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, estime que la décision des États-Unis de se retirer de l'Accord de Paris sur le changement climatique est une déception majeure pour les efforts mondiaux visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à promouvoir la sécurité mondiale, a dit vendredi son porte-parole.

« L'Accord de Paris a été adopté par toutes les nations du monde en 2015 parce qu'elles reconnaissent les immenses dégâts causés par le changement climatique et l'énorme opportunité que représente l'action climatique. Il offre un cadre d'action significatif et flexible pour tous les pays », a ajouté ce porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration lue devant la presse.

« La transformation envisagée dans l'Accord de Paris est déjà en cours. Le Secrétaire général est persuadé que les villes, les États et les entreprises aux États-Unis - ainsi que d'autres pays - continueront à démontrer leur vision et leur leadership en travaillant pour une croissance économique à faible intensité de carbone et résiliente qui créera des emplois de qualité et des marchés pour la prospérité du 21ème siècle », a-t-il encore dit.

« Il est crucial que les États-Unis demeurent un chef de file en matière d'environnement », a-t-il ajouté.

Selon le porte-parole, le Secrétaire général attend avec impatience de discuter avec le gouvernement américain et tous les acteurs aux États-Unis et dans le monde entier pour créer un avenir durable dont dépendent nos petits-enfants.

António Guterres se trouvait jeudi à Saint-Péterbourg, en Russie, où il a participé au Forum économique international.

Communiqué de l'ONU
Extrait sonore Radio ONU : Mise en perspective par Jérôme Bernard

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0