Mediaterre

   

Initiative Tsidjé Ville durable


Les villes et les communautés de la Francophonie sont en ordre de marche vers la localisation et l’appropriation des objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD). Aux Comores, la ville de Tsidjé, située dans la région d’Itsandra à l’Est de Moroni, a lancé le projet «Intitiative Tsidjé ville durable à l’horizon 2030» (ITVD) en vue d’orienter son développement dans une perspective d’une ville durable à l’horizon 2030, en cohérence avec l’Agenda 2030 des Nations Unies.

Le séminaire Initiative Tsidjé Ville durable a été honoré par la présence de hauts dignitaires nationaux en l’occurrence M. Le ministre de l’intérieur qui a la charge des administrations municipales, M. le Chef d’état-major de l’Armée nationale du développement (AND), Colonel Youssouf Idjihadi, M. le député de la région, M. Le préfet de la région, ainsi que l’ancien gouverneur de Ngazidja et l’ancien ministre de la santé. Par ailleurs, le séminaire a bénéficié d’une couverture médiatique nationale, assurée notamment par la télévision nationale (ORTC) et la radio insulaire.

L’ITVD a été lancé officiellement lors d’un séminaire organisé à Tsidjé les 24 et 25 juillet 2017, sous la présidence de M. Mohamed Daoudou, ministre de l’Intérieur, de l’Information, de la Décentralisation, chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement. Dans son discours d’ouverture, le ministre a souligné que la ville de Tsidjé est la première à réaliser une telle démarche d’aligner le développement local aux priorités gouvernementales et par le fait même aux engagements internationaux énoncés dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies.

Cette démarche s’inscrit dans l’esprit de l’ «Initiative de la Francophonie pour les villes durables (IFVD)» mise en place par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) et qui a pour but d’accompagner les villes francophones dans l‘élaboration et la mise en œuvre de stratégies de développement urbain durable, visant la réalisation d’un mieux-vivre, de villes prospères, équitables, inclusives et résilientes. Elle se traduit notamment par l’élaboration et la mise à disposition d’outils de référence francophones, le renforcement des capacités et le partage de bonnes pratiques de développement durable à l’échelle locale.

L’organisation du séminaire sur l’ «Initiative Tsidjé Ville durable à l’horizon 2030» a été financée entièrement par la ville de Tsidjé avec le soutien de sa diaspora. La ville de Tsidjé entend ainsi faire sa part dans la marche vers l’émergence entreprise par le Président de la République, Colonel Azali Assoumani.

Le séminaire du 24-25 juillet a vu la participation de toutes les parties prenantes de la ville de Tsidjé, notamment les femmes, les jeunes, les notables, les leaders religieux, les représentants des couches sociales, les membres de la diaspora, les représentants des secteurs de développement (agriculteurs, artisans, secteur privé, ONGs), le gouvernement, les parlementaires, l’Armée nationale du développement (AND), la préfecture de la région Itsandra-Hamanvou, ainsi que des représentants de villages voisins.

Dans le cadre du séminaire, un atelier de priorisation locale des cibles ODD a été réalisé sous la coordination d’un expert international en développement durable mobilisé par la ville de Tsidjé. L’atelier a débuté par une formation d’une dizaine de jeunes experts de la ville aux outils d’opérationnalisation des ODD développés par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), en particulier la Grille de priorisation des cibles ODD adaptée au contexte local. Ces jeunes cadres de la Ville ont ensuite été en mesure d’animer, avec l’appui de l’expert international, les travaux de l’atelier sur la priorisation des cibles ODD.

L’exercice de priorisation des cibles ODD, auquel ont participé 80 personnes représentants toutes les parties prenantes, a permis de dégager 63 cibles urgentes ou prioritaires reparties à travers les 17 ODD et pour les quelles la ville devra entreprendre des actions. En termes de proportion de cibles priorisées, huit ODD ressortent particulièrement prioritaires: ODD 2, ODD 6, ODD 7, ODD 8, ODD 11, ODD 12, ODD 15 et ODD 16.

Pour chaque cible urgente ou prioritaire, plusieurs pistes et stratégies d’actions ont été proposées par les participants aux ateliers. Les résultats des deux journées de travaux ont été restitués en Assemblée générale et adoptés par l’ensemble des parties prenantes de la Ville de Tsidjé-Itsandra, sur proposition du représentant des notables M. Mahamoud Mdahoma. Le représentant des notables a souligné l’engagement de la ville de Tsidjé à mettre en œuvre les résultats issus du séminaire.

Enfin, dans son allocution de fermeture du séminaire, le ministre de l’intérieur, M. Mohamed Daoudou, a exprimé la volonté du gouvernement à soutenir ce projet et à inciter les autres villes des Comores à entreprendre la même démarche.

Kouraichi Said Hassani, Conseiller en développement durable

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0