Pour l'ONU, la bataille du développement durable " sera gagnée ou perdue " dans les villes


A l'ouverture d'une réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies consacrée à la nouvelle approche de l'ONU pour l'urbanisation rapide monde, la Vice-Secrétaire générale, Amina J. Mohamed, a affirmé mardi que le travail de l'Organisation dans les zones urbaines doit être revigoré.

« Aujourd'hui, nous reconnaissons que les Nations Unies ne fournissent pas suffisamment de ressources dans les villes. Et, grâce à nos efforts communs, nous allons rectifier cela », a déclaré Mme Mohammed, lors de cette réunion de haut-niveau.

« La fière histoire du travail urbain à l'ONU doit être exploitée à ce moment vital, et l'ONU doit être considérée comme l'animatrice et le catalyseur des partenaires, des bailleurs de fonds, du secteur privé et des organisations de la société civile pour intensifier leur travail dans les zones urbaines », a-t-elle ajouté, soulignant la nécessité d'une réforme du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat).

La réunion qui durera deux jours traitera de la façon dont le Nouvel agenda urbain a été mis en œuvre depuis son adoption en octobre 2016 à la Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable, connu sous le nom Habitat III, tout en examinant les recommandations formulées par un groupe spécial indépendant chargé d'examiner l'efficacité d'ONU-Habitat.

La rencontre examinera également les mesures contenues dans le rapport du Groupe spécial indépendant du Secrétaire général chargé d'évaluer et d'améliorer l'efficacité d'ONU-Habitat après l'adoption du Nouvel agenda urbain, qui a été publié au début d'août 2017.

Les résultats serviront de contribution à l'organe principal de l'Assemblée générale chargé des questions économiques et financières (deuxième commission), qui examinera les mesures à prendre à la lumière de ces recommandations lors de sa prochaine session de fond cet automne.

Mme Mohammed a souligné qu'en 2050, 70% de la population mondiale vivra dans les zones urbaines.

Alors que les villes sont des pôles de promesses, d'emplois, de technologies et de développement économique, elles sont également l'épicentre des émissions de gaz à effet de serre et de nombreux défis de la durabilité.

« Il est clair que c'est dans les villes où la bataille pour la durabilité sera gagnée ou perdue », a-t-elle déclaré.

Capitaliser sur les opportunités sociales et économiques offertes par les villes

S'exprimant lors de cette réunion, le Président de l'Assemblée générale, Peter Thomson, a souligné l'importance de capitaliser sur les énormes opportunités sociales et économiques offertes par l'urbanisation de masse. Selon lui, une telle capitalisation permettra d'affronter les défis mondiaux : sortir les gens de la pauvreté, stimuler la croissance économique inclusive, promouvoir l'égalité, renforcer la résilience de la communauté et lutter efficacement contre le changement climatique.

« Pour ce faire, nous devons accroître la prise de conscience mondiale du Programme 2030 pour le développement durable et du Nouvel agenda urbain en particulier parmi les décideurs et le public mondial », a-t-il déclaré.

Pour M. Thompson, les partenariats stratégiques doivent être renforcés entre les gouvernements à tous les niveaux, les leaders communautaires, la société civile et les milieux d'affaires, afin de favoriser des approches cohérentes du développement urbain.

Le Président de l'Assemblée générale a également jugé nécessaire de tirer parti du potentiel exponentiel de la science, de la technologie et de l'innovation pour créer de nouvelles approches intelligentes vers une urbanisation durable et pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Le système des Nations Unies doit être en mesure de servir efficacement les États membres dans la réalisation de ces programmes universels, avec ONU-Habitat fortement positionné pour soutenir la mise en œuvre du Nouvel agenda urbain, a-t-il déclaré.

Dans l'évaluation du Groupe spécial, la première priorité est de sauver, de stabiliser et de renforcer rapidement ONU-Habitat pour l'outiller en vue d'un rôle renouvelé basé sur le Programme 2030, adopté en 2015, ainsi que sur le Nouvel agenda urbain.

Le panel recommande, entre autres, que 'UN Urban (ONU Urbain)' soit établi comme mécanisme de coordination similaire à 'ONU Eau' ou 'ONU-Energie', dans le cadre de la réforme d'ensemble de l'ONU, avec un petit secrétariat basé au Département des affaires économiques et sociales (DESA) à New York.        

Peter Thomson (Président de l'Assemblée générale) lors de la réunion de haut niveau chargée d’examiner la mise en œuvre effective du Nouveau Programme pour les villes et du rôle d’ONU-Habitat à cet égard - Assemblée générale, 71e session

Amina J. Mohammed (Vice-Secrétaire générale de l'ONU) lors de la réunion de haut niveau chargée d’examiner la mise en œuvre effective du Nouveau Programme pour les villes et du rôle d’ONU-Habitat à cet égard - Assemblée générale, 71e session

[MFT-ODD]  [ODD2030]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0